La chaîne Youtube de Learneuse voit enfin le jour !

serie youtube comment se concentrer

Oyé ! Oyé ! Chers lecteurs !

Enfin ! Après des semaines de réflexions interminables, de “j’y vais, j’y vais pas”, de trouille mais aussi de procrastination, je crée enfin la chaîne Youtube du blog Learneuse.🤸✨

Pour son lancement, je vous propose une série qui s’intitule : “Comment se concentrer ?”

Cela fait un moment que j’avais envie de vous proposer un contenu complémentaire au blog, plus léger, plus fun tout en restant instructif et utile pour vos apprentissages au quotidien.

Lire la suite

  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  

Apprendre et réussir en autodidacte (chronique du film “Self Taught Movie”)

apprendre-en-autodidacte-avec-self-taught-movie

Si je vous posais la question : “Quelle éducation avez-vous eue ?”. Vous me parlerez sans doute du diplôme que vous avez obtenu ou des formations que vous avez suivies.

Peter Gray, chercheur à l’Université de Boston a une vision beaucoup plus large et beaucoup plus humaniste de l’éducation. Pour lui, « Tout ce qu’une personne apprend et qui lui permet de vivre une vie satisfaisante et pleine de sens » est l’éducation.

C’est sur ses mots que commence le film « Self-Taught-Movie » réalisé par Jérémy Stuart.

Cela fait plusieurs mois que j’attends avec impatience la sortie de ce documentaire inédit. J’ai fait le choix de soutenir ce beau projet sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter. Je n’ai pas été déçue😊.

Self-Taught, c’est l’histoire de six personnes extraordinaires qui n’ont (presque) jamais été à l’école pour apprendre et qui ont appris en autodidacte.

Je me suis intéressée à ce film car J’avais envie de savoir comment grandit une personne à qui on n’a jamais imposé d’enseignement, une personne qui a pris son éducation en main et dont le Pouvoir Naturel d’Apprendre est resté intact.

Dans cet article, je partage avec vous ce que j’ai appris de ces six jeunes adultes. Ils nous racontent, avec leurs mots, ce que l’éducation auto-dirigée (unschooling) signifie pour eux et quel impact elle a eu sur leur vie, leurs ambitions, leur travail et leurs convictions.

Artistes, scientifiques ou entrepreneurs, ils ont tous une chose en commun : ils croient que la véritable éducation est la capacité de créer sa propre vie au lieu d’accepter simplement celle qui vous a été remise✨.

L’idée de cet article n’est pas de vous dire : “Oh ! La ! La ! Regardez, vous devez absolument suivre le même mode de vie que ces jeunes.”

Il s’agit plutôt de vous donner des pistes inspirantes pour que vous retrouviez confiance en vos capacités naturelles d’apprentissage et que vous construisiez votre propre chemin.

C’est un peu le leitmotiv du blog : Aujourd’hui, savoir apprendre par soi-même est une compétence indispensable pour progresser et se construire un parcours épanouissant.

Quelque soit notre cursus, déscolarisé ou pas, « self-made man » ou diplômé de grandes écoles, sans emploi ou salarié, nous aurons tous à un moment ou à un autre besoin d’apprendre quelque chose en autodidacte pour avancer dans nos vies.

Si vous avez envie de savoir comment développer cette capacité à apprendre et réussir en autodidacte, ✅ je vous recommande de regarder « Self-Taught Movie » (disponible en version anglaise pour le moment).

En attendant, je partage avec vous ce que j’ai retenu de vraiment inspirant et instructif des témoignages du film :

I- Comment se passe le quotidien d’une personne qui apprend tout par elle-même (unschooler) ?

  1. Mais c’est quoi au juste apprendre en autodidacte (unschooling) ?
  2. Depuis leur plus jeune âge, les unschoolers choisissent eux-mêmes quoi apprendre et comment l’apprendre
  3. Toutes les situations du quotidien sont des sources d’apprentissage
  4. Les adultes qui les entourent ont confiance en eux
  5. Les unschoolers ont les mêmes problèmes que les autres enfants mais ils sont sans doute mieux « préparés » pour les solutionner

II- Pourquoi les “Self-taught” n’ont-ils pas choisi l’école pour apprendre ?

  1. Trop de stress
  2. Difficile d’être soi-même au sein d’une classe
  3. Les grands curieux n’ont pas de place pour développer leurs talents
  4. Leur créativité ne peut pas s’exprimer
  5. Ben mince alors…

III- 4 secrets pour apprendre et réussir en autodidacte (ou comment s’inspirer de la sagesse des “Self-Taught” ?)

…Chuut 🤫! Pour découvrir les 4 secrets, il faut aller au bout de l’article.

Suivez le guide Be right back

Lire la suite

Comment bien débuter dans n’importe quelle discipline ?(grâce aux conseils pratiques de 8 blogueurs passionnés)

 

comment bien débuter

Il y a quelques mois, j’ai sollicité mes amis blogueurs pour qu’ils vous livrent leurs 3 meilleurs conseils pour bien débuter dans leur domaine de prédilection. C’est la première fois que j’organise ce type d’événement interblogueurs (qui s’appelle un carnaval d’articles dans le “jargon” du métier). C’est l’occasion pour vous de profiter de leur expertise et pour eux de se faire connaître.

Je suis très contente car 8 d’entre eux ont pris le temps de jouer le jeu. Il y en a pour tous les goûts. Je vous laisse découvrir ce qu’ils ont à vous dire. J’espère que cela titillera votre envie d’apprendre de nouvelles choses. Au programme :

1- Apprenez à à prendre la parole en public avec confiance avec Emmanuel

2- Construisez de meilleures relations au quotidien avec Aline

3- Comment bien débuter dans n’importe quel domaine avec Cyril ?

4- Initiez-vous efficacement au japonais avec Sophie

5- Découvrez le Lettering créatif avec Y-Lan

6- Boostez votre apprentissage de la peinture avec Florence

7- Comment débuter au violon sur les chapeaux de roue avec Marie ?

8- Changez de Vie dès aujourd’hui avec Samuel et Florence

C’est parti pour hacker votre éducation et faire pétiller votre vie !

Suivez le guide Be right back

Lire la suite

Travailler en groupe : 5 choses à savoir pour éviter les galères !

 

travailler en groupe

Cet article participe à l’événement interblogueurs «  Est-ce que les relations humaines jouent un rôle important dans ton domaine ? ” organisé par le blog “comprendre les relations humaines”. Aline, sa créatrice, vous propose de vous poser les bonnes questions pour construire des relations saines et durables avec votre entourage. Pour découvrir son travail, vous pouvez par exemple explorer “les 16 exercices qu’elle propose pour développer son charisme”.

J’aime travailler seule. Je bosse à mon rythme, je prends le temps de comprendre, de peaufiner mes idées, de les mettre en forme. J’ai le sentiment d’avancer. C’est d’ailleurs pour cela que je blogue. Je mène ma barque comme bon me semble. C’est très reposant.

Je peux travailler en groupe s’il le faut mais je ne suis pas vraiment fan.

Ça remonte à loin cette défiance vis à vis du collectif. Vous avez peut-être connu ça. Vous savez ? Les travaux de groupe imposés à l’école.

Soit c’est le prof qui choisit vos co-équipiers et vous vous retrouvez avec le tire-au flanc ou le tyran de service, soit les bons élèves et les meilleurs potes se choisissent entre eux et vous restez sur le carreau comme une vieille chaussette délavée qui a perdu sa paire Sad smile.

Et pourtant, quand ça se passe bien, apprendre et travailler en groupe, c’est enrichissant !

C’est ce qui m’arrive en ce moment. J’ai tâtonné plusieurs mois sans succès pour trouver des blogueurs avec qui échanger. Je me suis pris quelques vents et je me suis un peu perdue.

Et puis, de fil en aiguille, j’ai trouvé un groupe de blogueurs motivés avec qui le courant passe plutôt bien. Avec eux, j’apprends plein de choses qui m’aident à sortir de mes galères de blogueuse. Je sais exactement ce que je peux faire pour aider les uns et les autres. J’ai le sentiment d’avoir une place et d’être utile Smile.

Si vous avez eu des expériences malheureuses en groupe, ne renoncez pas à apprendre et travailler avec les autres pour autant ! Ensemble, on se motive, on se donne des tuyaux et on va plus loin.

… A condition d’apprendre à interagir intelligemment sans s’étriper. (ce que nous n’avons malheureusement pas appris à faire à l’école).

Avant que vous vous lanciez sans filet dans les bras du collectif, j’avais envie de vous glisser dans l’oreille quelques petits conseils qui vous éviteront bien des galères.

Voici donc 5 choses à savoir absolument pour bien travailler en groupe et retirer du positif de cette expérience :

1- Il y a des gens qui travaillent mieux en solo qu’en groupe

2- Pour être créatif, travaillez seul

3- Chacun doit savoir ce qu’il a à faire pour un travail d’équipe efficace

4- Le conflit, c’est normal et même bénéfique pour le travail de groupe

5- Il est vital d’apprendre à reconnaître les manipulations psychologiques

Suivez le guide Be right back

Lire la suite

Comment débuter et apprendre rapidement une nouvelle discipline à l’âge adulte ? (en 20h chrono)

comment-apprendre-rapidement-adulte

Cet article participe au carnaval d’articles “Mes meilleurs conseils pour débuter une discipline à l’âge adulte” organisé par Marie Leloup du très chouette blog Jouer-du-violon.com.

Marie est violoniste professionnelle et vous accompagne pas à pas dans la pratique de cet instrument pas aussi inaccessible qu’on peut le croire. Pour vous en convaincre, vous pouvez lire son article “7 bonnes raisons de commencer le violon”. Le plus passionnant, c’est de suivre son défi en vidéo où elle vous apprend chaque semaine à travailler un nouveau morceau.

 « Je suis trop vieux pour ça ! »…

Vous êtes-vous déjà fait cette réflexion un jour où tout un coup l’envie de vous former à un nouveau métier, de reprendre le basket ou de vous mettre enfin au piano a refait surface ?

Repensez-vous parfois avec regret aux activités qui vous faisaient vibrer étant enfant ou adolescent, celles que vous avez malheureusement dû laisser au bord du chemin faute de temps ?

Avez-vous, comme moi, une liste de choses que vous aimeriez faire absolument avant de mourir qui dort au fond d’un placard ?

Il y a tant à apprendre et si peu de temps Crying face.

Et bien, c’est le moment de sortir votre liste et de la dépoussiérer !

Parce que, NON, il n’y a pas de date de péremption pour apprendre de nouvelles choses,

OUI, il existe au 21ème siècle, des moyens de débuter et d’apprendre rapidement tout ce que vous souhaitez à tout âge. Foi de Learneuse ! Nerd smile

C’est en me lançant dans un de mes nouveaux projets d’apprentissage que j’ai eu l’idée du thème de cet article.

J’ai un truc sur lequel je bloque depuis mon enfance : je n’ai jamais réussi à jouer un morceau de piano de mémoire et en public. C’est vraiment hyper frustrant, surtout quand, dans une soirée entre amis ou une fête familiale, quelqu’un prend sa guitare ou se met au clavier pour enchaîner, comme ça, l’air de rien, à la cool, sans partitions, plusieurs morceaux Surprised smile. J’aimerais tellement savoir faire ça.

Bref, j’ai donc cherché une méthode qui m’aiderait à atteindre mon objectif rapidement et je suis tombée sur le livre « The first 20 hours » de Josh Kaufman.

Ce learning-addict a appris le ukulélé, le surf, le yoga, la programmation, la dactylographie et le jeu de Go en un temps record grâce à la méthode des 20h qu’il a développée.

Ce livre m’a concrètement été utile pour mettre en place une routine quotidienne et avancer dans mon projet « piano » (je vous en reparlerai dans mes chroniques de learning-addictWinking smile). C’est comme si le brouillard dans lequel je baignais jusque-là s’était dissipé.

Je me suis dit que cette découverte pourrait vous aider à enfin passer au-dessus des barrières qui vous empêchent de débuter et à apprendre rapidement ce que vous avez toujours rêvé de faire.

Dans cet article, je partage avec vous une synthèse de conseils tirés de mon expérience et les principes de la méthode universelle d’apprentissage accéléré de Josh Kaufman :

I- Passer au-dessus de vos barrières mentales et lancez-vous !

II- Comment tout apprendre rapidement avec le sourire : le témoignage d’un learning-addict

III- LES 10 principes de la méthode des 20 premières heures de J.Kaufman (exemple à l’appui : l’apprentissage rapide du Ukulélé )

Suivez le guide Be right back

Lire la suite

8 habitudes pour lire plus vite et mémoriser l’essentiel d’un livre (+mon avis sur la lecture rapide)

lecture rapide ou active

Vous avez envie d’en apprendre plus sur le marketing digital, la couture facile ou la biologie moléculaire?

Rien ne vaut un bon livre pour faire vos premiers pas ou vous perfectionner sur le sujet.

Mais si vous êtes comme moi, vous entassez des piles de livre non lus sur votre table de chevet et vous désespérez de trouver un jour le temps de vous attaquer à cet Everest de papierSad smile.

Pour l’anecdote, je pense que ce phénomène doit être courant chez nous les humains du 21ème siècle puisque les japonais ont même créé un mot spécial pour cela : le tsundoku, mot-valise qui signifie « lecture empilée dans un but futur d’utilisation » 😊.

Je me suis donc dit qu’une solution simplissime serait de lire plus vite pour pouvoir caser mes lectures ici et là dans mes journées. Sauf qu’après avoir parcouru des tas de ressources sur la lecture rapide, j’ai compris que ce n’était pas vraiment une solution qui me convenait. Franchement, à quoi bon lire en accéléré si c’est pour ne comprendre que la moitié des choses, ne rien retenir et perdre le plaisir d’apprendre ce que ces auteurs ont à partager ?

J’ai trouvé beaucoup mieux pour apprécier et mémoriser l’essentiel d’un livre tout en optimisant son temps de lecture : la lecture active.

Voici le programme de cet article :

I- Savoir lire vite et bien, une compétence tout-terrain utile au quotidien

II- Les limites de la lecture rapide : Lire plus vite à tout prix, bof ! Lire malin et efficace, oui !

III- 8 habitudes de lecteur actif pour lire vite et bien sans perdre en compréhension et mémorisation

Suivez le guideBe right back

Lire la suite