devenir bon en orthographe

Comment aider son cerveau à progresser en orthographe ?

Les cours d’orthographe à l’école… Lointains souvenirs douloureux pour certains d’entre nous ! Or, quand on se présente à un concours ou à un examen, quel qu’il soit, notre orthographe sera évaluée. Bien souvent, un barème spécifique est prévu, et quand ce n’est pas le cas, l’orthographe a malgré tout une influence sur le correcteur : il sera bien moins indulgent avec une copie truffée d’erreurs.
Mais comment faire alors pour rendre des copies avec le moins de fautes possible sans pour autant retourner sur les bancs de l’école ?
Existe-t-il des moyens qui permettent au cerveau de progresser rapidement en orthographe ?

Oui, ces moyens existent ! A la fin de cet article, vous aurez toutes les cartes en main pour progresser en orthographe, vous découvrirez une erreur que tout le monde fait… et ma super astuce de Ninja pour l’éviter !

Cet article invité  a été écrit par Awa, prof de français passionnée.

Elle sait que c’est un domaine difficile pour de nombreuses personnes.

Elle a donc créé le blog progresser-en-orthographe.com pour permettre au plus grand nombre de progresser en français et de réussir ses concours ou examens.

awa coach orthographe

1- LA répétition

A) le fonctionnement du cerveau

Avant de parler d’orthographe, intéressons-nous quelques instants au fonctionnement de notre cerveau. Comme vous le savez probablement, il est constitué de neurones qui se connectent entre eux. Quand on apprend, de nouvelles connexions se forment, un nouveau « chemin » est crée entre nos neurones et si l’on répète cet apprentissage, ce « chemin » se renforce et permet à l’information de circuler plus rapidement. Au départ, c’est un petit chemin caillouteux et tortueux, et à force de répétition, cela devient une autoroute ! Et c’est ainsi que l’information s’inscrit dans la mémoire à long terme. Ceci est valable pour tous les apprentissages et l’orthographe n’y échappe pas.

progresser en orthographe

b) la répétition pour mémoriser l'orthographe

Je vous propose des idées concrètes qui vous permettront de répéter l’apprentissage de l’orthographe pour l’intégrer dans votre mémoire à long terme. Avec certaines de ces idées, vous travaillerez même sans vous en rendre compte. Toutes ne vous conviendront pas nécessairement, c’est à vous de les tester et de trouver la meilleure pour vous.

  • Lire : pour ceux qui ont une intelligence plutôt visuo-spatiale, la lecture permet de « photographier » les mots et de les retenir, à condition que cette lecture soit régulière et que vous portiez votre attention sur l’orthographe. Au cours de votre lecture, arrêtez-vous de temps en temps sur une phrase et posez-vous des questions : pourquoi un « s » à tel mot ? à quel temps est ce verbe ? pourquoi ce participe passé ne s’accorde-t-il pas ?

  • Ecrire : prenez un moment chaque jour pour écrire. Cela peut être des lettres à vos proches, des mails, un journal intime, des petites histoires, des poèmes… Peu importe ! Ecrivez en étant attentif à votre orthographe. Cette astuce est valable pour ceux d’entre vous qui connaissent les règles, mais qui font des erreurs d’inattention. Vous allez finalement vous entraîner à vous relire, à faire attention à ce que vous écrivez. Vous allez renforcer vos connexions neuronales pour la relecture (et cette compétence est précieuse le jour d’un examen ou d’un concours !)

  • Revoir régulièrement les règles. Si vous avez oublié les règles d’orthographe apprises à l’école, revoyez-les régulièrement. Vous pouvez travailler seul ou avec un professeur, coach ou formateur qui vous aidera. Il existe aussi des exercices en ligne : le Projet Voltaire propose un travail très efficace basé sur le principe de la répétition.

  • Jouez ! Il existe de nombreux jeux qui vous feront travailler votre orthographe sans vous en rendre compte. Je pense notamment aux mots croisés et au Scrabble®. Jouez avec un dictionnaire à côté de vous, vous allez voir, cela fonctionne à merveille pour l’orthographe lexicale (malheureusement beaucoup moins pour l’orthographe grammaticale).

2- les moyes mnémotechniques

A) que sont les moyens mnémotechniques

Il est difficile de mémoriser des choses abstraites. Pour rendre l’apprentissage efficace, rien de tel que les moyens mnémotechniques. Ce mot vient du grec « mnêmê » qui signifie « la mémoire ». Il s’agit donc de méthodes ludiques pour mémoriser des informations facilement. Cela peut inclure des chansons, des acronymes, des phrases, des rimes, des associations, des images mentales… Je suis sûre que vous vous rappelez encore la phrase pour mémoriser les conjonctions de coordination : « Mais, ou, et, donc, or, ni, car » (Mais où est donc Ornicar ?).

B) Des moyens mnémotechniques pour l'orthographe

La mnémotechnie est très efficace pour l’orthographe lexicale (doit-on doubler la consonne pour tel mot ? etc.) Je vous propose 3 exemples pour mémoriser l’orthographe de certains mots :

  • Quand un mot commence par « ab- », il ne prend qu’un seul « b » : abattre, abandonner, abimer… (sauf abbé). La petite phrase pour s’en souvenir : On n’abat qu’une seule fois (donc un seul b).

  • Pour ne plus confondre « ancre » et « encre » : On écrit avec l’encre (e+e), on accoste avec une ancre (a+a).

  • Le mot « atterrir » prend 2 t et 2 r, pour vous en souvenir, il existe cette petite formule : Il est têtu [2 t], Riri [2 r] »

Je ne peux que vous encourager à créer vos propres moyens mnémotechniques, ce sont ceux que vous retiendrez le mieux.

3- la relecture

Ça y est, le jour J est arrivé, vous êtes devant votre copie de concours. Vous avez, je l’espère, eu le temps de tester toutes ces astuces. Cependant, le travail n’est pas terminé. Il faut rendre une copie avec le moins d’erreurs possible, il faut donc vous relire attentivement. Savez-vous que très peu de personnes savent se relire correctement ? Les gens font tous la même erreur (et vous aussi probablement) !

a) l'erreur que tout le monde fait en se relisant

Cette erreur est la suivante : tout le monde se relit comme s’il lisait un livre, un journal, en commençant par le début et en terminant par la fin. Vous ne voyez pas le problème ? Quand vous procédez ainsi, au bout de quelques lignes, votre cerveau porte davantage son attention sur le sens et oublie l’orthographe. C’est normal ! Le cerveau s’attache au sens en priorité. Il faut donc l’empêcher de faire ce qu’il veut !

Entendons-nous bien, il est normal de se relire pour vérifier le sens de ce que l’on a écrit. Cette relecture-ci est nécessaire, mais ensuite, il faut au minimum une relecture exclusivement consacrée à l’orthographe. Et si vous commencez par le début et terminez par la fin, vous ne corrigerez pas la moitié de vos erreurs…

b) mon astuce de ninja pour se relire

relecture orthographe

Voici mon astuce : relisez-vous à l’envers ! Commencez par la dernière phrase de votre copie et remontez. Votre texte n’aura plus de sens, votre cerveau pourra donc se focaliser uniquement sur ce que vous lui demandez : vérifier l’orthographe et c’est tout ! (et c’est déjà pas mal !)

Tout en faisant cela, voici les trois principales questions que vous devez vous poser :

  • Mon verbe est-il accordé avec le sujet ? (Posez la question : qui est-ce qui (verbe) ? Par exemple : « Ils travaillent » Qui est-ce qui travaille ? ils)

  • Mon adjectif est-il correctement accordé avec le nom qu’il qualifie ?

  • N’ai-je pas confondu ce/se, à/a, son/sont, et/est… ?

Et voilà, je vous ai tout dit, vous connaissez toutes mes astuces pour hacker votre cerveau et progresser en orthographe !

Je suis curieuse, quelle astuce avez-vous préférée ?

Aimer et partager l'article:
 
 
 

6 réflexions sur “Comment aider son cerveau à progresser en orthographe ?

  1. Christian dit :

    Merci pour toutes ces astuces pour nous faire avancer dans l’orthographe.

    Vous parlez du mot atterrir et la petite formule pour se rappeler des 2T et 2 R
    Le mot « atterrir » prend 2 t et 2 r, pour vous en souvenir, il existe cette petite formule : Il est têtu [2 t], Riri [2 r] »

    Je me demande s’il ne serait pas parfois plus simple de comprendre la construction du mot ou son histoire.
    Le mot atterrir provient du mot Terre. Il prend donc 2 R, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *