Apprendre, réviser et mémoriser facilement avec vos flashcards personnalisées

apprendre reviser memoriser avec les flashcards

Les périodes d’examen de fin d’année scolaire approchent à grands pas. Peut-être vous demandez-vous comment vous allez devoir mémoriser ces sommes d’informations incroyables dans toutes vos matières ? Pas de panique ! Il existe des solutions que vous connaissez peut-être déjà mais que vous avez jusque-là hésité à mettre en pratique pour apprendre mieux et plus vite.

Depuis quelques jours, je m’intéresse plus particulièrement à l’utilisation de flashcards ou cartes mémoires pour me relancer dans l’apprentissage de plusieurs langues (je vous parlerai de ces défis prochainement Open-mouthed smile).

Je voulais partager mes découvertes avec vous car je sais que votre temps est compté et que vous avez mieux à faire que de bachoter bêtement durant des heures (et tout oublier au bout de 2 jours Sad smile).

Dans cet article, vous allez comprendre :

I- Pourquoi il est important de mémoriser ?

II- Les 2 techniques incontournables pour mémoriser plus vite et plus longtemps

III- Le principe des flashcards ou comment mémoriser des données à coup sûr en toute simplicité ?

IV- Le secret des flashcards les plus efficaces

Suivez le guide Be right back.

I-Pourquoi il est important de mémoriser ?

Comme je vous l’ai expliqué à plusieurs reprises, notre cerveau n’est pas un organe de stockage. Il est fait pour résoudre des problèmes. A l’ère du numérique, on pourrait croire qu’il suffirait d’aller chercher sur le net l’ensemble des informations qui nous sont nécessaires pour apprendre et avancer dans notre quotidien.

memoriser durablement

En vérité, cette stratégie risque de nous mettre en difficulté. En effet, pour se dépatouiller rapidement dans la plupart des situations, il est nécessaire d’avoir mémorisé un minimum de données, de faits, de concepts basiques qui nous facilitent la vie. Google n’est (heureusement !) pas la solution à tous nos problèmes.

Nous sommes tous d’accord sur le fait qu’apprendre par coeur sans comprendre ne sert pas à grand chose. Il ne faut pas pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain. Mémoriser profondément et durablement l’essentiel des données qui nous aident à survivre dans le Monde dans lequel nous évoluons est indispensable. Cela contribue à notre autonomie.

avantage N°1 de la mémorisation : Cela libère votre mémoire de travail pour résoudre des problèmes

Mémoriser durablement c’est pouvoir déplacer des informations de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme. Pour cela, plusieurs techniques de mémorisation, dont les flashcards, facilitent ce processus.

Notre mémoire à court terme aussi appelée mémoire de travail a une capacité très limitée et a besoin d’être libérée un maximum pour bien fonctionner. Elle ne peut mémoriser que 7 unités à la fois (ex: un numéro de téléphone) sur une durée très courte d’environ 20 secondes chez la plupart des individus (Sources: Observatoire B2V des Mémoires). Elle est constamment en action pour réfléchir, calculer, parler, créer et résoudre des problèmes. Il est dommage de limiter son utilisation à la recherche de données sur le web. Elle peut faire beaucoup plus pour nous !

A partir du moment où vous avez stocké durablement des informations stratégiques dans votre mémoire à long terme, votre mémoire de travail pourra venir y piocher l’essentiel pour réagir et trouver des solutions immédiatement en cas de besoin. Si on cite quelques exemples du quotidien :

  • connaître le sens des mots, leur signification suivant leur contexte, leur orthographe vous permettra de comprendre une conversation,
  • connaître vos tables de multiplications vous aidera à calculer de tête le montant d’un taux d’intérêt chez votre banquier, ce qui peut-être très utile pour être pleinement présent dans votre négociation,
  • Si vous êtes chirurgien, avoir en stock dans votre mémoire à long terme l’anatomie du corps, la liste des techniques opératoires et les traitements possibles sera super utile pour être réactif et opérer correctement vos patients !Surprised smile

memoriser facilite la resolution de problemes

avantage N°2 de la mémorisation : elle aide à mieux comprendre et à mieux agir

Mémoriser certains faits historiques et leur contexte (les guerres), des concepts de physiques (les bases de l’électricité) ou des principes de géométrie (droites perpendiculaires) vous permettent de mieux comprendre le Monde qui vous entoure et de mieux agir au quotidien.

Grâce à cette culture de base, vous pouvez entrevoir ce qui peut être à l’origine de conflits d’opinions autour de vous, vous pouvez éviter certains accidents domestiques (Aïe ! L’électrocution) ou vous pouvez fabriquer des meubles (d’équerre !).

mémoriser des notions indispensables

avantage N°3 de la mémorisation: elle aide à mémoriser encore mieux !

“Plus on a de connaissance, plus on en acquiert facilement”, Daniel T.Willingham

Lorsque vous avez déjà des connaissances de base sur un sujet, il est plus facile de comprendre et d’apprendre de nouvelles données sur ce sujet. C’est un cercle vertueux. Vos connexions neuronales sont plus riches, ce qui booste vos capacités à apprendre.

Mais attention ! il s’agit d’apprendre intelligemment et de manière méthodique pour que cela vous soit utile. On oublie donc la technique qui consiste à apprendre par coeur comme un perroquet des notions que l’on comprend à peine et que l’on oublie encore plus vite !

Pour adopter de nouvelles habitudes de mémorisation, vous devez d’abord savoir comment votre cerveau fonctionne et quelles sont les techniques qui lui permettent de retenir l’information avec le moindre effort.

II- LES 2 techniques incontournables pour mémoriser plus vite et plus longtemps

TECHNIQUE N°1 : Lancez-vous dans des révisions actives

memoriser grace au rappel actifJe vous en avais déjà parlé dans cet article consacré aux révisions efficaces : pour retenir durablement vos cours, vous ne pouvez pas vous contenter de les lire, les relire et les surligner. Si vous procédez ainsi, vous aurez ce qu’on appelle l’illusion de la connaissance. Vous aurez l’impression de savoir mais dès que l’on vous demandera de restituer l’information, vous n’arriverez pas à la restituer de manière précise.

Pour bien apprendre et bien vous souvenir, vous devez utiliser le rappel actif. C’est très simple. Après avoir lu votre cours, vous fermez les les yeux et, sans avoir recours à aucun indice, vous essayez de dire ce que vous avez retenu. Puis vous jetez un oeil dans vos notes pour vérifier ce que vous avez oublié et vous vous retestez à nouveau jusqu’à maîtriser parfaitement toutes les notions abordées.

Quand vous faites l’effort de vous souvenir, vous consolidez les chemins neuronaux dans votre cerveau et vous diminuez les risques d’oubli.

Ceci est déjà un premier pas vers une meilleure mémorisation. Malheureusement, quoique nous fassions, nous oublierons globalement 80 % de ce que nous avons appris dans les 48 heures qui suivent nos séances d’apprentissage. En effet, notre cerveau n’aime pas s’encombrer et élimine les informations qu’il juge inutiles, c’est à dire celles que vous utilisez peu.

Pour être sûr de garder en mémoire ce que vous souhaitez, vous devez compléter la technique du rappel actif par un autre rituel : révisez à intervalles réguliers.

TECHNIQUE N°2 : Mémorisez plus et sans douleur avec les répétitions espacées

Le psychologue allemand Hermann Ebbinghaus a modélisé en 1885 ce qu’on appelle la courbe de l’oubli. Cette courbe nous montre que la probabilité de se rappeler d’une information diminue avec le temps. En d’autres termes, si vous ne révisez pas une notion le lendemain de votre première séance d’apprentissage, vous oubliez 50 % de votre cours et si vous ne révisez encore pas le surlendemain ,vous aurez oublié 80 % de votre cours.

Ebbinghaus a observé qu’en étalant des révisions dans le temps et à des intervalles de plus en plus espacés, nous mémorisions mieux que si nous avions concentré nos révisions en une seule séance marathon. Il a matérialisé les résultats de ces recherches sous la forme d’une courbe de réapprentissage :

 

courbe oubli ebbinghaus

L’idée phare est de réviser lorsque l’on est sur le point d’oublier. Toute la subtilité est de savoir repérer ce moment. A titre d’exemple, vous pourriez décider de réviser un cours de manière active le soir-même, puis 24 h après le cours, puis 1 semaine après, puis 1 mois après.

L’espacement idéal entre les répétitions va dépendre d’un certain nombre de paramètres liés à la matière que vous étudiez et à votre style d’apprentissage. Avec la pratique, vous pourrez déterminer combien de répétitions vous devez faire, à quel rythme, pour quels types de contenu, avec quelle technique de mémorisation et quel outil.

Aujourd’hui, je vous propose d’explorer le fonctionnement des flashcards ou cartes mémoire.  Les flashcards sont des outils de mémorisation puissants dont le principe repose justement sur le rappel actif et les répétitions espacées.

III- Les flashcards ou comment mémoriser des données à coup sûr en toute simplicité ?

 

les flashcards un outil puissant de mémorisation

Le principe de fonctionnement des flashcards

Ce que j’aime avec cet outil, c’est qu’il est d’une simplicité absolue et qu’il est accessible à tous, de 0 à 99 ans. Les flashcards ou cartes mémoire sont tout bêtement des cartes sur lesquelles vous écrivez d’un côté une question à laquelle vous allez devoir répondre à voix haute, et de l’autre côté la réponse à cette question.

Vous pouvez (vous devez !) utiliser ces cartes dans les 2 sens : soit vous lisez la question et vous trouvez la réponse, soit vous regardez la réponse et vous retrouvez la question. Vous vérifiez ensuite si vous avez donné ou pas la bonne réponse. Les flashcards se basent donc en premier lieu sur le principe du rappel actif que nous avons vu précédemment.

Pour mémoriser, vous allez bien évidemment répéter dans le temps la révision de vos flashcards, mais pas n’importe comment ! Il s’agit d’appliquer le système de mémorisation par répétitions espacées créé par le journaliste scientifique Sébastian Leitner.

Vous allez répartir ces cartes dans les boites d’apprentissage de Leitner en fonction de la qualité des réponses que vous donnerez :

  • Lors de la première révision, si la réponse donnée est bonne, la carte passe dans la boîte 2. si elle est mauvaise, elle reste dans la boîte 1,
  • Durant les révisions suivantes, si la réponse donnée est mauvaise, la carte passe dans la boîte de niveau inférieur. Si la réponse est bonne, la carte va dans la boîte de niveau supérieur et ainsi de suite…

 

mémoriser avec les répétitions actives

Plus le niveau de la boîte est élevée, plus l’espacement des révisions pourra être important puisque ces boîtes correspondront aux réponses que vous donnez le plus facilement. Par exemple : La boîte 1 sera révisée tous les jours, la boîte 2 tous les 2 jours, la boîte 3 tous les 4 jours, la boîte 5 toutes les semaines, la boîte 6 tous les mois…Vous avez une démonstration en vidéo à la fin de cet article.

Les avantages de la technique des flashcards

Je vois 6 principaux avantages à cette technique de mémorisation ludique :

  • Cette technique est simple, peu coûteuse et accessible à tous. Il vous suffit de fabriquer vous-même vos fiches cartonnées et de rédiger les informations que vous voulez avoir sur le recto et le verso. Vous pouvez illustrer les notions avec des images ou des dessins. Vous êtes libre de créer des supports adaptés à votre façon d’apprendre et à votre âge,
  • Nous apprenons sans souffrances et sans bachotage ennuyeux en nous appuyant sur les aptitudes naturelles de notre cerveau (rappel actif et répétitions espacées),
  • C’est une méthode d’apprentissage qui s’appuie sur la créativité de chacun et qui donne la possibilité de réviser en groupe sous forme de jeux,
  • En triant les cartes suivant la qualité de la réponse donnée, nous allons nous concentrer sur la révision de ce que nous maîtrisons le moins bien. Plus besoin de rebalayer l’intégralité du cours à chaque fois. Le système travaille pour nous. C’est un gain de temps considérable !,
  • Bonne nouvelle, pour ceux et celles qui auront des milliers de carte dans plusieurs matières à étudier, il existe des applis automatisées et personnalisables qui s’occupent (presque) de tout,
  • Grâce aux applis, vous pourrez emporter vos cartes partout avec vous et vous pourrez réviser durant tous ces temps cachés que vous ne valorisiez pas jusqu’alors (transports, fil d’attente,…).

reviser dans les transports avec les flashcards

Comment les applis Flashcards peuvent vous faciliter les révisions ?

La méthode des cartes en papier peut-être amusante et performante tant que vous n’avez que quelques dizaines de cartes à créer et apprendre. Quand vous passez à des centaines voire des milliers de cartes, vos cartes risquent de devenir encombrantes et difficiles à manipuler.

Heureusement, il existe des applis gratuites qui vous permettent de créer librement vos flashcards selon le même principe. La différence reste que ces applis vont gérer automatiquement, grâce à un algorithme, l’espacement entre la présentation de vos différentes cartes à mémoriser.

Vous indiquerez juste à l’appli si cela a été facile ou difficile ou très difficile de répondre à la question. Si cela a été très difficile, elle programmera automatiquement une révision quotidienne de vos cartes, si cela a été facile, elle espacera automatiquement la présentation des cartes.

anki pour réviser et mémoriser facilement

Pour ma part, je teste actuellement l’application Anki téléchargeable gratuitement sur PC et Androïd (payant sur IOS) avec une application online Ankiweb utilisable de n’importe quelle plateforme. Cela m’aide à apprendre du vocabulaire en anglais et en malgache. J’apprécie le fait de pouvoir ajouter des images et du son sur mes cartes et le fait de pouvoir accéder à des statistiques (durée des temps d’étude, taux de réussite etc…). J’ai la possibilité de classer les sets (decks) de cartes par thèmes, de choisir les decks à réviser, voire d’en recréer d’autres avec les cartes existantes suivant la manière dont je souhaite réviser. Je peux également télécharger des decks créés par d’autres. Je vous ferai un retour plus précis lorsque j’aurai pratiqué plusieurs mois.Nerd smile

tinycards pour apprendre et mémoriser facilement

Vous avez également l’application Tinycards, les flashcards par Duolingo, Cette application gratuite est beaucoup plus colorée et moderne qu’Anki mais aussi beaucoup plus basique. Sur Tinycards, vous créerez tout simplement des decks de cartes par thématique. Vous avez la possibilité d’ajouter des images et des dessins voire de l’audio. Comme pour Anki, vous avez accès aux decks créés par d’autres internautes. Mes enfants préfèrent cette app qui permet de télécharger directement les images depuis le web ou depuis leurs appareils. De plus, la révision est plus ludique puisque les modalités de questionnement sont variées: réponses écrites, choix multiples, réponse unique…Par contre vous ne pouvez pas indiquer à Tinycards si vous maitrisez bien ,un peu ou pas du tout la notion étudiée. Du coup Tinycards va gérer selon son propre algorithme la fréquence de présentation des cartes.

Maintenant que vous savez tout sur l’intérêt, les principes des flashcards papiers ou numériques, il est important que vous sachiez comment créer de bonnes flashcards et comment optimiser leur utilisation.

IV- Le secret des Flashcards efficaces

La technique des Flashcards est une technique parmi de nombreuses autres qui vous aidera à mémoriser vos cours. Vous allez bien sûr évaluer dans quelles circonstances et pour quelles thématiques il sera judicieux de faire appel à cet outil.

Dans quels domaines les flashcards sont-elles vraiment utiles ?

En général, les cartes mémoire sont adaptées pour réviser des notions où l’on peut faire correspondre un terme à un autre ou un terme à une définition ou un terme à une formule. Voici quelques exemples pour lesquels de nombreux étudiants ont déjà testé avec succès l’utilisation des flashcards :

  • Les langues (vocabulaire, grammaire…)
  • La médecine (anatomie, physiologie, traitement…)
  • Le droit (articles de loi, jurisprudence, doctrine…)
  • La physique-chimie (structure des molécules, table de Mendeleïev, définitions….)
  • Les maths (tables de multiplication, théorèmes, …)
  • L’histoire-géographie (dates, événements, capitales des pays, définitions…)
  • La musique (accords de guitare, solfège,…)
  • Matières technologiques (vocabulaire technique, connaissance du rôle des outils ou produits….)

Ne révisez pas avec les flashcards tant que vous n’avez pas compris votre cours

Les flashcards ne sont pas la solution miracle à tous vos problèmes d’apprentissage. Avant de créer vos cartes vous devez absolument avoir déjà potassé votre cours en essayant de comprendre le contexte, la signification des mots, des faits et des concepts. si vous faites l’impasse sur ce travail, la révision avec les flashcards se limitera à un apprentissage par coeur bête et méchant, sans compréhension véritable, ce qui, vous le savez déjà, n’est pas du tout efficace.

Créez vous-même vos flashcards pour aider à la mémorisation

créer ses flashcards pour mieux mémoriser

Lorsque vous utilisez des applications comme Anki ou Tinycards, vous pouvez tout à fait télécharger les cartes d’autres personnes. Même si c’est très pratique, je vous recommande de n’utiliser cette possibilité qu’en dernier recours et de fabriquer vos flashcards personnalisées.

En effet, lorsque vous créez vous-même vos propres cartes :

  • Vous faites un tri et vous choisissez déjà le contenu sur lequel vous avez le plus de difficultés,
  • Vous faite un effort pour formuler vos questions et vos réponses avec vos mots ou vos images et vous faites plusieurs aller-retour entre votre cours et vos cartes pour finaliser vos decks. Cet exercice permet de consolider vos circuits neuronaux et donc votre mémorisation à long terme,
  • Vous utilisez vos propres moyens mnémotechniques pour vous aider à retenir les informations sur la carte.

Par exemple pour retenir que “discuter” se dit “To chat” en anglais, peut-être que ce qui vous aidera c’est de prendre l’image suivante (papoter sur Snapchat) :

moyen mnémotechnique pour mémoriser

Alors que personnellement, pour me souvenir que “discuter” se dit “To chat” en anglais, j’utiliserais plutôt ce gros matou qui prend son téléphone :

moyen mnémotechnique pour apprendre et réviser

La façon dont chacun va “designer” ses cartes est très personnelle. vous allez faire vos propres liens et vos propres chemins neuronaux dans votre cerveau. C’est ce qui va rendre vos cartes percutantes et mémorables !

Utilisez des images et des moyens mnémotechniques sur vos flashcards pour retenir

pratiquer pour apprendre réviser et mémoriser

Des études scientifiques l’ont prouvé. Nous retenons mieux l’information quand nous l’associons à une image.

Notre cerveau pense visuellement* :

  • 50¨% de notre cerveau est impliqué dans le process de visualisation,
  • 70% de nos récepteurs sensoriels sont localisés dans nos yeux,
  • Nous arrivons à comprendre le sens et la signification d’un symbole en 150 millisecondes.

Pour preuve, une étude scientifique a montré que des patients ne comprenaient qu’à 70 % la notice d’un médicament lorsqu’il n”y avait que du texte et la comprenait à 90 % lorsque le texte était accompagné d’images.

Usez et abusez d’images significatives que vous associerez aux mots ou définitions à mémoriser. Si vous y ajoutez des moyens mnémotechniques pour mieux coder les informations, vous retiendrez d’autant mieux (rimes, associations d’idées ou d’images, association à des lieux géographiques…). Je prendrai le temps de détailler plus précisément ces autres techniques de mémorisation dans de futurs articles.

Voici un exemple animé très personnel avec des indices qui vous paraîtront peut-être absurdes vu de l’extérieur mais qui ont une signification bien réelle pour moi (cliquez sur l’image animée pour voir en plus grand) :

flashcards personnalisées pour bien mémoriser

Simplifier au maximum la réalisation de vos cartes et de vos decks

La règle d’or pour formaliser le recto et le verso de vos cartes est la suivante : 1 CARTE= 1 IDEE

Si vous mettez plusieurs idées sur une même carte, vous risquez de vous mélanger les pinceaux. Peut-être que vous aurez retenu l’idée 1 et pas l’idée 2 ou inversement et vous ne saurez plus exactement où vous en êtes aux prochaines révisions. Vous allez peut-être considérer que la carte est maitrisée parce que vous avez répondu juste pour l’idée 1 alors que vous vous souveniez à peine de l’idée 2.

Exemple : Vous créez une carte sur les principales dates concernant la Rome Antique

A ne pas faire –> Vouloir mettre trop d’informations sur la même carte comme dans l’animation ci-dessous (cliquez sur l’image animée pour voir en plus grand) :

flashcard trop d'info

Vous serez moins dans la confusion et vous retiendrez mieux vos dates si vous créez 3 cartes distinctes comme dans cette seconde animation (cliquez sur l’image animée pour voir en plus grand) :

flashcard efficace

Découpez et simplifiez vos thèmes d’étude

Appliquez-vous à diviser un sujet complexe en plusieurs sous-thèmes et en plusieurs decks. Cela va vous prendre du temps de réflexion au début mais vous fera gagner en vitesse d’apprentissage pour la suite.

Exemple :

Vous devez étudier le peuple Algonquiens. Plutôt que de créer un decks de cartes unique sur les Algonquiens, vous pouvez diviser les notions à apprendre en plusieurs catégories et plusieurs decks : l’organisation sociale, les territoires, les conflits, l’alimentation, les transports, le mode de vie…

simplifier pour apprendre réviser et mémoriser facilement

Il vous reste encore du temps avant le baccalauréat, les concours et les prochains partiels pour expérimenter l’utilisation des flashcards dans vos révisions. J’ai longuement hésité à écrire ce post car il existe déjà de nombreux articles sur la question. Peut-être est-ce la nième fois que vous voyez passer l’info…Et si cette nième fois+1 était la bonne pour que vous vous décidiez enfin à essayer les flashcards et à vous donner une chance de mémoriser efficacement?

AGISSEZ !

  • Allez jeter un oeil sur les flashcards qui existent déjà sur Ankiweb et Tinycards,
  • Choisissez le chapitre d’une matière que vous avez déjà étudié et compris,
  • Fabriquez-vous un premier deck sur les notions à retenir de ce chapitre,
  • Utilisez ce deck selon la méthode indiquée pour mémoriser ces informations,
  • Voyez quels sont vos résultats de mémorisation au bout de 15 jours.

Si vous êtes étudiant et que le temps vous manque vraiment pour faire des cartes dans toutes les matières, partagez le travail avec les autres étudiants. Vous pouvez vous organiser à plusieurs pour que chacun réalise des flashcards sur une partie du cours et pour que cela bénéficie à tous.

J’espère de tout coeur que vous aurez le déclic ! Donnez-vous une chance de hacker votre éducation et de progresser dans vos apprentissages et votre Vie !

“Il n’y a qu’une façon d’apprendre, c’est par l’action.”, Paulo Coehlo

N’hésitez pas à me dire en commentaires pour quel projet et dans quel domaine vous avez envie de tester les flashcards ! Et si vous avez besoin d’un conseil, contactez-moi !

A bientôt sur Learneuse.com !

Pour aller plus loin :

– * L’infographie réalisée par l’entreprise Neoman Studio (en anglais) qui prêche l’importance du visuel dans notre compréhension de l’information avec toutes les références bibliographiques sur laquelle elle s’appuie.

– Les applis flashcards gratuites Anki et Tinycards

– La vidéo de la jeune Julia, étudiante en japonais, qui vous montre de 0mn à 3mn34s comment utiliser les flashcards papiers avec les boîtes de Leitner pour apprendre le japonais. Puis de 3mn34s à 8mn17s, elle explique comment Anki lui a permis d’avoir sa licence de japonais sans soucis :

Cet article est le n°14/52 du défi: “52 idées à explorer pour aider vos 12-25 ans à trouver leur voie”.

Aimer et partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
    15
    Partages
  • 15
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *