3 techniques à partager pour des révisions efficaces (et plus de temps libre !)

Cet article est le n°5/52 du Défi: “52 idées à explorer pour aider vos 12-25 ans à trouver leur voie”

reviser efficacement

Le bulletin du premier trimestre de 1ère est arrivé par La Poste la semaine dernière. Teengirl 2 a eu les encouragements du Conseil de Classe pour ses efforts et sa persévérance. Malgré cela, elle a été déçue en voyant ses résultats dans certaines matières.

Après une année de seconde passée en instruction en famille (je vous reparlerai de cette expérience dans un autre post Winking smile), Teengirl 2 a décidé de retourner au lycée pour préparer un bac Sciences et Technologie de la Santé et du Social. Son projet du moment est d’un jour prendre soin des enfants. Ce choix est un choix courageux car pour se rendre en cours, elle doit réaliser un trajet de 1h30 aller et 1 h30 retour.

Teengirl 2 fait partie de ces enfants pour qui le système scolaire n’est pas vraiment adapté :

  • Exprimer son individualité au milieu d’une classe de 30 élèves,
  • Capter des notions abstraites sans faire le lien avec des exemples concrets de la vie courante,
  • Comprendre les consignes et savoir ce qu’un professeur attend comme réponse,

Tout cela relève de l’épreuve de force pour elle.

Heureusement, la filière qu’elle a choisie est beaucoup plus ancrée dans le réel que ce qu’elle a connu au collège.

la galere des revisions scolairesDepuis le début de l’année scolaire, elle s’accroche et ne veut surtout pas que j’intervienne pour l’aider. Tous les soirs, elle rentre et se met aussitôt au travail, elles révisent ses fiches dans le bus, elle suit les cours de soutien au lycée et elle va demander conseil à sa soeur pour ses devoirs de français. Je l’ai même vu refuser des sorties avec ses copines le week-end pour réviser Disappointed smile. Il n’y a pas de doute, elle est motivée mais je vois que ce rythme l’épuise.

En parcourant son bulletin, elle s’exclame : “t’as vu, j’ai travaillé pendant des heures et regarde le résultat ! Je pensais que j’aurai de meilleures notes que ça ! “. Je lui ai répondu : “ est-ce que tu es d’accord pour que je te montre 2 ou 3 trucs pour que tu passes moins de temps sur tes révisions, que tu aies de meilleures notes et qu’en plus, tu aies du temps pour ta danse et tes copains? Promis, après je ne serai plus sur ton dos sauf si tu me le demandes !” …Elle a accepté le deal et nous nous sommes mises au boulot.

Si vous aussi vous galérez pour vos révisions, suivez le guide pour découvrir les 3 techniques efficaces que nous avons testées…

TECHNIQUE N°1 : avoir une vision globale de son cours pour savoir de quoi on parle

La mémorisation repose avant tout sur la compréhension du sujet que l’on aborde. Avant de plonger tête baissée dans la relecture complète de ses notes, la première étape est de savoir dans les grandes lignes de quoi parle le cours que l’on va réviser : Qu’est-ce que l’intervenant raconte dans ce cours ? Quel est le sujet principal en quelques mots ? Comment m’amène-t-il d’un point A à un point B ? Comment a-t-il décidé de ranger et d’enchaîner ses idées ? Quels sont les documents complémentaires qu’il a donné pour illustrer son cours (images, schémas, exercices) ?

C’est comme quand vous préparez un voyage. Vous serez plus serein si vous savez où se situe votre destination et comment vous allez vous y rendre. En ce qui me concerne, avant de me lancer sur la route, j’aime avoir une vision globale de mon parcours (j’évite de me fier au seul GPS. Il me dépanne de temps à autre mais je préfère savoir dans quelle direction je vais Nerd smile). Pour cela, je consulte une carte sur le net : je repère le point de départ, le point d’arrivée, les principales villes traversées,…

hands-600497_640

Teengirl 2 a donc rassemblé les feuilles du chapitre à réviser et voilà comment nous avons procédé :

  • Nous avons survolé le cours en ne lisant que les grands titres et sous-titres ,
  • Teengirl 2 a pris l’initiative de noter les titres et sous titres sur une fiche à part qu’elle a photographiée avec son smartphone pour pouvoir la relire dans le bus,
  • Nous avons repéré les titres des documents annexes et des exercices donnés,
  • Puis, juste à partir de la lecture des titres et sous-titres (à ce stade, nous ne rentrons pas dans le détail du cours), j’ai demandé à Teengirl 2 de me dire avec ses mots et en 2 ou 3 phrases simples de quoi parlait ce cours,
  • Finalement, je lui ai demandé de faire le lien entre le sujet du chapitre à étudier (il s’agissait d’un cours sur les tissus qui composent les organes) et ce qu’elle connaissait déjà dans la “vraie vie” (juste en observant son propre corps, en pensant à ce qu’elle vit au quotidien, ou en nommant des organes ou des tissus qu’elle connaît déjà. Nous avons du coup parlé de l’appareil digestif, de l’estomac, de la peau et des tissus graisseux).

A titre d’exemple, vous trouverez dans l’image ci-dessous le visuel qui illustre ce premier travail (rudimentaire mais très parlant pour Teengirl2). Cliquez sur l’image pour agrandir le schéma  :

mieux reviser, ne lire que les titres pour une vision globale

TECHNIQUE N°2 : enrichir ses notes de cours pour réviser EFFICACEMENT avec la méthode Cornell

Cette méthode a été développée dans les années 50 par le Dr Walter Pauk de l’Université Cornell et peut-être utile pour prendre et organiser vos notes de cours, de lecture ou de conférence.

Il vous suffit de diviser votre feuille en 3 parties :

  • les deux tiers de la partie droite de votre feuille sera destinée à votre prise de notes en cours (je ne m’attarderai pas ici sur les différentes manières de prendre des notes, cela fera l’objet d’un autre article),
  • les un tiers de la partie gauche de votre feuille constitueront une marge dans laquelle vous pourrez rajouter des annotations (nous verrons lesquelles plus loin),
  • Sur la partie basse de votre feuille, laissez un espace pour ce que l’on appellera le résumé de la page.

Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous pour agrandir l’exemple de la méthode de Cornell appliquée au cours de Teengirl2 :

Methode Cornell exemple lycee

Les notes sont prises durant le cours en veillant à ce que l’on repère bien avec des titres, des sous-titres et des espacements la structure du chapitre. Si ce n’est pas le cas, à la relecture, soulignez, surlignez, rajoutez des numérotations si besoin.

Concernant la partie “Annotations/ questions”, je trouve plus facile et plus intéressant de la remplir après le cours au moment des révisions et d’y noter des questions qui interrogent sur le contenu du cours (vous pouvez toutefois y inscrire des mots-clés ou des références qui vous semblent importantes). Si vous devez réviser pour un devoir, un examen ou un concours, c’est particulièrement astucieux pour préparer des questions éventuelles qui pourraient vous être posées. Dans un second temps, vous pourrez cacher la partie prises de note pour répondre aux questions annotées dans la marge.

Dans la partie “Résumé”, après avoir lu et caché avec une feuille les notes de la page en cours, rappelez-vous et écrivez avec vos mots les idées principales de la page. Plus tard, lorsque vous devrez parcourir les multiples pages de vos cours pour une dernière révision, cela vous permettra de réviser en un clin d’oeil les idées clés sans avoir à tout relire.

TECHNIQUE N°3 : LES CONSEILS DE Feynman pour mémoriser durablement et profondément

“Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement- Et les mots pour le dire arrivent aisément” Nicolas Boileau Despréau

Qui est Richard Feynman ?

Richard Feynman est un des plus grands physiciens du 20ème siècle. Il reçoit  le prix nobel de physique en 1965 pour son travail sur l’électrodynamique quantique.

Lorsqu’il était enfant, son père le poussait à se poser plein de questions sur le monde qui l’entourait. Le petit garçon a très vite développé des talents en mécanique et en sciences. Il s’amusait à créer des expériences dans son petit laboratoire personnel.Surprised smile

enseigner pour apprendreRichard était également un grand pédagogue et éminent professeur de physique. Il avait un don pour expliquer des concepts compliqués avec des mots simples, ce qui lui a valu le nom de  “Great Explainer”. Il préparait ses cours pour ses étudiants de premier cycle universitaire avec soin et veillait à remplacer le jargon pompeux et scientifique par des analogies compréhensibles par son public. Il a d’ailleurs compilé ses cours de physiques dans son ouvrage de vulgarisation “ The Feynman Lectures on Physics” qui est devenu une référence dans son domaine.

Feynman avait la conviction que s’il ne parvenait pas à expliquer quelque chose simplement c’est qu’il ne l’avait pas comprise.

Les étapes pour mémoriser durablement et profondément

Le principe de la technique Feynman est le suivant : pour mémoriser profondément et durablement, vous devez comprendre votre cours. Pour être certain d’avoir bien compris votre cours, il vous faut essayer de l’expliquer simplement. Enseigner à quelqu’un ce que vous avez appris est une des meilleures façon d’apprendre.

Voici les étapes à suivre :

  • Isolez la notion, le concept, le théorème, l’événement que vous souhaitez expliquer ( le fonctionnement des bronches, le théorème de Thalès, la monarchie, la bataille de Waterloo…)
  • Prenez un temps pour réfléchir et poser par écrit sur une feuille l’explication que vous voulez donner en ayant en tête que la personne à qui vous allez vous adresser ne connaît rien au sujet. Faites appel à un vocabulaire simple. Dessinez des schémas si besoin.
  • Si vous avez quelqu’un sous la main, il vous suffit de lui raconter votre explication par oral et voir ses réactions. Si vous êtes seul avec vous-mêmes, expliquez à haute voix votre notion en imaginant que vous avez un enfant de 6 ans en face de vous.
  • Si vous butez à la première question posée par votre interlocuteur ou si vous n’arrivez pas à exprimer une idée clairement à l’oral, c’est qu’il existe encore des zones d’ombre et que vous devez revenir dans vos notes et exercices pour réviser les points où vous rencontrez des problèmes. C’est l’un des avantages de cette méthode. Elle met en lumière les points essentiels à retravailler.

Les limites de la technique de Feynman

Le cours de Teengirl2 comportait beaucoup de termes d’anatomie à mémoriser. Si la technique de Feynman est efficace pour comprendre, renforcer et réorganiser des concepts ou des faits, je trouve qu’elle l’est moins pour mémoriser beaucoup de vocabulaire technique. Dans ce cas, des systèmes de mémorisation du type flashcards seront plus pertinents ( nous en reparlerons dans un prochain article).

apprendre par coeur n'est pas apprendrePour conclure, lire et relire son cours x fois pour mémoriser, apprendre par coeur sans vraiment comprendre les notions évoquées sont des techniques qui vous donneront l’illusion de la connaissance. Vous aurez l’impression de savoir votre cours mais vous ne serez pas capable de le restituer finement dès qu’il s’agira d’appliquer la notion en question. Par exemple, vous aurez du mal à réaliser un exercice un peu différent de ceux que vous aurez fait en cours ou à aller un peu plus loin dans l’analyse. De plus, vous aurez très vite tout oublié au bout de quelques jours, ce qui n’est pas pratique lorsque l’on révise pour le bac ou un concours…

Cela signifie que vous devrez tout réapprendre avant les épreuves ! Quelle perte de temps !

Les 3 techniques évoquées dans cet article ont l’avantage d’être des méthodes actives. Vous faites des liens, vous allez rechercher les informations dans votre cerveau, vous échangez avec d’autres personnes, vous mémorisez un contexte et des émotions, vous repérez ce qui n’est pas acquis et vous retravaillez tout de suite dessus…Vous êtes actif dans votre apprentissage, ce qui permet à votre corps et votre cerveau de s’imprégner durablement de ce que vous apprenez !

Ne vous inquiétez pas si vous ne trouvez pas tout de suite la bonne méthode pour apprendre plus efficacement. Nous avons tous des manières différentes d’aborder les apprentissages. Comme Richard Feynman, je vous encourage à vous interroger, à expérimenter, à tester et à adapter tout cela pour vous-mêmes ou pour vos ados !

N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience dans les commentaires !

Quant à Teengirl2, elle est contente. Elle était beaucoup plus à l’aise lors de son dernier contrôle de biologie et a décroché un 13 sur 20…Au-delà de la note, ce qui compte, c’est qu’elle a repris confiance en sa capacité naturelle à apprendre !

A bientôt sur Learneuse.com !

Pour aller plus loin :

Aimer et partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *