Comment apprendre une langue rapidement chez soi ?[Interview Podcast “Grandir En Langues”]

 

apprendre_une_langue_rapidement

« Avoir une autre langue,

c’est posséder une deuxième âme. »,

Charlemagne

Appuyez sur “play”, pour écouter ou ✔️faites un clic droit et cliquez sur télécharger/enregistrer pour recevoir et écouter directement le fichier audio sur votre appareil. Vous trouverez ci-dessous la transcription intégrale de l’interview si vous préférez lire.

Nous avons eu quelques bruits parasites durant l’interview. Heureusement, vous trouverez ci-dessous la transcription intégrale du podcast :

Bonjour à tous ! Bienvenue dans le podcast “Les Recettes du Possible” animé par Johanna du blog Learneuse.

Vous rêvez d’apprendre l’anglais, l’espagnol, le japonais ,mais vous n’avez malheureusement pas la possibilité de voyager. Alors comment pouvez-vous apprendre une langue rapidement quand vous êtes tout seul, chez vous ? Pour répondre à cette question, j’ai invité Anne-Lise, professeur de langue et auteur du blog “Grandir En Langues”.

Quand vous aurez écouté ce podcast :

  • Vous saurez quelle routine vous pourrez mettre en place, pour pouvoir progresser chaque jour,
  • Vous aurez aussi une idée des applications qui peuvent vous aider à acquérir du vocabulaire et à vous entraîner à dialoguer,
  • Et puis, Anne-lise vous donnera des conseils pour lever vos blocages à l’oral.
  • Et à la fin de cet interview, vous comprendrez que l’apprentissage des langues, c’est aussi bon pour votre cerveau et bon pour votre épanouissement personnel😊.

I- La devise d’Anne-Lise du blog “Grandir en Langues” : Apprendre une langue de manière positive et efficace

J.A. : Merci Anne-Lise d’avoir accepté, de partager tes conseils sur le podcast “Les Recettes du Possible”.Le mieux, c’est que toi tu te présentes. Qui tu es ? Qu’est-ce qui t’as motivée à te lancer dans l’accompagnement à l’apprentissage des langues ?

A.L.: Et bien écoute, merci à toi en tout cas ! C’est toujours super de pouvoir partager les choses qui nous plaisent. Je m’appelle Anne-Lise, j’habite dans l’Est de la France. Je suis 100 % francophone de naissance. C’est important quand on parle de langue de le préciser. J’ai grandi dans une famille 100% francophone, et j’ai découvert les langues normalement comme n’importe qui. Surtout pour l’allemand que j’ai appris à l’école. Et j’ai tout de suite créé un lien très fort avec l’allemand. Je l’explique pas forcément pourquoi. C’est comme avec une personne, ça passe ou ça casse. Et bien là, c’est très bien passé avec l’allemand. Et donc l’allemand m’a donné des opportunités de partir en Allemagne, de rencontrer des personnes qui parlaient allemand, de développer ça, et j’ai vraiment développé une passion pour les langues, particulièrement pour l’apprentissage des langues. Voilà pour l’histoire. Et du coup, j’ai fait des études d’allemand.

De formation, je suis prof d’allemand. J’ai enseigné en collège et en lycée, à peu près pour tous les niveaux. Un peu en primaire aussi. Actuellement, j’ai décidé de changer de mode de fonctionnement dans l’enseignement. Je donne actuellement des cours particuliers et en parallèle, j’ai créé un blog qui s’appelle “Grandir En Langues”,avec une chaîne Youtube.

Donc, mon but, c’est de parler d’apprentissage des langues de donner des conseils, des ressources, des astuces pour apprendre les langues.Vraiment mon truc c’est d’apprendre une langue de manière positive, de manière efficace mais positive, avec le sourire, en passant par des choses avec le plaisir, avec des aspects ludiques. des choses qui font du bien, qui parlent à tout le monde, à chacun,etc…et de montrer que tout le monde peut réussir en langues. C’est important, c’est pas impossible. Mais c’est important de s’écouter et de se faire plaisir quand on apprend quelque chose. Voilà !

II- Apprendre une langue rapidement chez soi : que faire quand on n’a pas l’occasion de voyager ?

apprendre rapidement une langue etrangere

S’immerger dans la langue au quotidien

J.A. : D’accord, rien qu’en t’écoutant, ça donne envie ! Parce qu’en fait parmi les auditeurs de Learneuse, il y a des personnes qui veulent se remettre aux langues, pour les besoins d’un examen ou d’un concours ou tout simplement pour le plaisir. Le souci c’est que tout le monde ne peut pas… n’a pas l’occasion ou l’opportunité, ou les moyens de voyager, de partir à l’étranger pour s’immerger dans une langue. Et j’ai beaucoup de personnes qui essaient de se remettre aux langues chez elles, toutes seules. Pour l’avoir fait moi-même, je sais que ce n’est pas forcément évident. Surtout quand on a appris les langues à l’école au niveau scolaire ! On a tous en tête l’apprentissage des déclinaisons, des verbes irréguliers. C’est pas forcément fun ! Donc justement, le sujet sur lequel je voulais partager avec toi, c’est comment on peut faire pour apprendre une langue, de chez soi et seul ?

A.L. : Pour apprendre une langue efficacement, surtout en tant qu’adulte, ce qui est important, c’est justement d’arriver à sortir de ce cadre scolaire. Parce que souvent, l’école nous donne des bonnes bases pour apprendre une langue. Je vais pas critiquer les profs. En fait, c’est dans un cadre scolaire. On va pas vraiment découvrir la langue en tant que telle. En fait, c’est quelque chose qui se vit. C’est quelque chose vraiment qui doit se ressentir et se vivre. Et ce que je dis, c’est que pour apprendre une langue efficacement en fait, il faut que la langue étrangère, elle soit une habitude, quelque chose de normal pour notre cerveau et pour nous. En fait, une langue étrangère, ça porte bien son nom. Au départ, c’est étranger,donc pour notre cerveau, c’est quelque chose qui va être difficile parce que ça sort de notre zone de confort. ça sort de ce qui est connu en fait. Et l’enjeu, ça va être de petit à petit créer des habitudes, de créer des choses qui vont faire que la langue va être moins en moins perçue par notre cerveau et donc par nous, comme quelque chose qui fait peur. Donc, ça c’est pour l’aspect théorique.

J.A. : D’accord, oui.

A.L. : Pour le concret, il faut faire des choses qui font plaisir, des choses du quotidien, et d’essayer de le faire le plus possible dans la langue étrangère. Par exemple, écouter la radio dans la langue étrangère, regarder des films dans la langue étrangère, faire des jeux dans une langue étrangère, faire des recettes de cuisine, écouter les infos, lire des articles de journaux etc…suivre des blogs aussi, suivre des chaînes youtube de personnes qui parlent la langue. Faire des trucs en fait, c’est important je pense qu’en tant qu’adulte, quand on reprend, de faire des choses qui nous font plaisir ou qu’on connait et dans lequel on trouve du sens en fait. Et, dans ces activités, on va utiliser la langue pour faire ces activités. Et ce sera beaucoup plus efficace. Après rien n’empêche, si on a besoin de soigner des petits points de grammaire, parce que, la grammaire ça permet parfois de ……on a besoin de comprendre l’aspect théorique. Mais après, vraiment, pour pouvoir parler, pour pouvoir comprendre et tout, il faut que ce soit une habitude, il faut que ce soit quelque chose qu’on ressent et qu’on vit. Voilà ! Je sais pas si je réponds à la question ?

J.A. : Si ! Si ! Tout à fait parce que justement, souvent, quand on se dit, tiens, je vais reprendre une langue je vais acheter un petit manuel de grammaire, d’orthographe,faire des exercices, c’est vrai qu’on se rend bien compte qu’on n’arrive pas à intégrer de manière durable. Mais je trouve que c’est intéressant ce que tu dis. En fait , on part de quelque chose qu’on aime faire dans notre quotidien,et puis, simplement la langue est un support comme un autre. En fait, on créé les conditions d’immersion mais chez nous. C’est ça que tu es en train de nous dire en fait. On pratique, chez nous, mais à travers des activités qu’on aime faire.

Les clés pour apprendre rapidement une langue seul

 A.L. : En fait pour moi, il y a deux clés qui sont les clés pour ouvrir les portes pour apprendre efficacement en langue. c’est faire des choses qui nous font plaisir. Alors faire plaisir, c’est large. Parfois, il y a des choses qui vont moins nous faire plaisir que d’autre. Mais si on fait un truc qui nous saoûle au plus haut point ou si on lit un article de journal sur un sujet qui nous intéresse pas et en plus dans une langue étrangère, l’efficacité va être très très minimale. Donc déjà se faire plaisir et ce qui nous intéresse et la régularité par contre.

J.A. : Et la régularité ! Je vais revenir là-dessus sur la régularité. Donc du coup, on recrée ces conditions d’immersion chez soi. Est-ce que tu as un conseil à donner…par exemple, est-ce qu’on doit commencer par lire, par écrire ou plutôt par écouter. Est-ce qu’il y a un ordre dans lequel il faut procéder en fait ?

A.L. : Alors, là je dirais qu’il faut faire en premier. En fait, c’est les 5 compétences. Du coup, en langue, il y a la compréhension de l’oral ,la compréhension de l’écrit, l’expression orale, l’expression écrite, les compétences orales. je dirais qu’il faut prendre la compétence au début dans laquelle on est la plus à l’aise. Si on aime lire, alors on va commencer par lire.

J.A. : D’accord.

A.L.: si on aime beaucoup regarder des séries, regarder des films, et ben on va commencer par regarder des séries. En général, ce qui est le plus facile au début, c’est la compréhension orale.

J.A. : D’accord ! On commence par la compréhension orale. Ok !

A.L. : Après, c’est très différent suivant les personnes. Parce qu’on n’est pas tous égaux. Certaines personnes vont avoir une compréhension orale, enfin, une oreille plus développée que d’autres.Si on a appris une autre langue étrangère de naissance, il y a certaines choses qu’on va plus apprendre. Par exemple, des personnes qui vont avoir l’anglais aussi comme langue maternelle en plus que le français. Ben peut-être qu’ il y a des choses qu’elles vont pouvoir lire plus facilement en allemand. Donc voilà ! C’est vraiment des conseils généraux à remettre en perspective avec sa propre histoire et sa propre personnalité.

Mettez en place une habitude, commencez par 5 minutes par jour

5 minutes pour apprendre rapidement une langue

J.A. : On en vient effectivement aux habitudes. parce que dans l’apprentissage, le plus difficile c’est de se dire “Bon, allez je m’y mets !”et j’intègre ça dans mon quotidien”. Alors quand on est adulte ou même déjà étudiant, ben on a un emploi du temps qui est déjà bien pris par soit ses études, soit son job, soit la famille. Qu’est-ce que tu nous conseillerais pour mettre en place des habitudes régulières ? Est-ce qu’il y a un temps d’apprentissage minimum tous les jours ? Ben voilà ! Comment on pourrait mettre place justement ce rituel langue tous les jours ?

A.L. : Alors, là, il faut commencer super simplement. Au niveau du temps, disons que le maximum est le mieux, sachant qu’il vaut mieux faire 5 minutes par jour plutôt qu’une heure par semaine, enfin une heure d’un coup.

J.A. : D’accord, ok !

A.L. : 5 mn par jour, c’est mieux que rien. Vous pouvez faire juste 1/4 d’heure, 20 minutes même 1/2 heure. ça peut-être l’idéal. Par exemple, j’ai des élèves que je suis en cours particulier. Ben on fait 1/2 heure tous les jours. Et c’est, par expérience, beaucoup plus efficace 1/2 heure tous les jours qu’1 heure et demi par semaine. J’ai vu la différence avant et après le confinement. On a été obligé de s’adapter à distance.Voilà, c’est beaucoup plus efficace. Je le savais déjà. Mais voilà, j’ai vraiment des exemples concrets. Donc voilà, c’est vraiment très efficace d’en faire un petit peu par jour.

Et après, c’est là qu’en fait que l’habitude va entrer en jeu. Donc en fait il faut trouver des petites astuces au début pour qu’au début ça devienne justement une habitude. Je crois qu’il faut à peu près en moyenne 3 semaines pour qu’une habitude soit vraiment intégrée dans le cerveau. C’est pour ça qu’il faut trouver un truc au début qui va vraiment nous intéresser pour que…on se force peut-être un peu mais ça va être assez naturel et puis qu’après, ça devienne vraiment une habitude. Donc par exemple, tout bêtement, si on aime lire, mettre une application sur son téléphone où on va recevoir les nouvelles dans la langue qu’on veut apprendre. Par exemple les infos.

J.A. : D’accord.

A.L. : Suivre un blog où on va recevoir des notifications et une newsletter. Suivre une chaîne Youtube qui va sortir une vidéo par semaine. Il y a des applications aussi qui permettent de réviser du vocabulaire n’importe où tant que vous avez une connexion internet et encore parfois on peut le faire hors ligne. Hop ! 5 mn par jour. On active les notifications. Comme ça l’appli envoie une notification une fois par jour pour qu’on le fasse 1 fois/jour. Voilà ! ça peut être des podcasts qui envoient une notification quand il y a un nouveau podcast qui sort.

Des applis pour vous aider à apprendre rapidement une langue étrangère

 J.A. : C’est pas mal d’avoir quelque chose qui déclenche l’habitude. Et de s’aider de ces applications qui viennent se rappeler à nous sans que nous, on y pense.Est-ce que justement dans le côté ludique, il y a des applications en particulier que toi tu apprécies et…et qui pourraient être utiles à des personnes qui sont plutôt adultes.

A.L. : Alors pour le vocabulaire, il y a l’application Quizlet. que je recommande beaucoup, que j’aime beaucoup.

J.A. : Oui, j’ai pas bien entendu, du coup, tu peux nous l’épeler ?

A.L.: C’est Q.U.I.Z.L.E.T.

J.A. : ok, oui, pour le vocabulaire !

A.L. : Si ça intéresse des personnes, sur mon blog, j’ai fait une vidéo de tutoriel…Et j’explique le fonctionnement. En fait c’est qu’il y a des listes de vocabulaire qui sont déjà écrites par plein d’utilisateurs. On peut aussi créer ses propres listes. Après, l’appli nous propose des exercices de révision sur ce vocabulaire.

J.A. : Finalement on dit souvent que les langues, notamment à l’oral, c’est aussi en échangeant qu’on arrive à faire des progrès. Or quand on est seul chez soi on échange pas forcément. Enfin, on écoute, on lit etc…Comment on peut faire pour échanger avec des personnes toujours pareil, en faisant en sorte que ça s’intègre assez facilement dans le quotidien. Est-ce que tu as des applis pour ça qui sont intéressantes ?

A.L. : Alors il y a l’application tandem.net je crois.C’est pareil, j’en parle sur le blog. C’est l’application qui permet de trouver des personnes…en fait de faire un tandem de langue partout dans le monde. Alors, moi personnellement, j’ai jamais utilisé. J’ai déjà eu des personnes qui l’ont utilisée, qui étaient très contentes. Après, on rencontre des personnes qu’on connait pas forcément. Après, en cherchant sur les réseaux sociaux, il y a énormément de groupes Facebook qui proposent des échanges pour les personnes.

J.A.: Oui parce, que finalement, je trouve que la difficulté dans une langue, c’est quand on arrête de la pratiquer…ben, finalement, on oublie. Moi, j’avais un moment donné, j’avais bossé l’anglais comme tu le dis, comme tu l’as expliqué, pendant 6 mois, en écoutant des podcasts,…en lisant. J’avais énormément progressé. Et puis là, ça fait 1 an que je n’écoute plus trop l’anglais…et que je ne le parle pas. Et ben, j’ai quand même beaucoup perdu. Donc, effectivement l’habitude d’en faire quand même, ne serait-ce que 5 mn tous les jours,…ça permet d’entretenir le vocabulaire et la langue.

III- Apprendre une langue rapidement chez soi : Comment surmonter les blocages à l’oral ?

peur de parler une langue etrangere

Apprivoiser la peur en commençant par faire des activités qui rassurent votre cerveau

J.A. : Il y avait autre chose aussi. Je voulais faire un petit zoom aussi sur les blocages justement qu’on pouvait avoir à l’oral. Dans mon entourage, j’ai beaucoup de personnes, et moi j’en en fais partie, qui ont peur de parler. Je ne sais pas si c’est pareil pour toutes les langues. Mais je vois en anglais, on a peur de parler……parce qu’on a peur de faire des fautes d’accent, on a peur du regard des autres, de la comparaison. Comment on peut petit à petit essayer de surmonter ce blocage à l’oral notamment ? Parce qu’en fait, dans l’audience de Learneuse, il y a des personnes qui vont passer des concours…et qui vont passer notamment des épreuves d’anglais à l’oral. Et qui ont du mal à s’y mettre. Parce que voilà, il y a cette peur qui est bien présente.

A.L.: Alors déjà il faut savoir que c’est normal d’avoir peur. Déjà parce qu’à l’oral, on est confronté beaucoup plus, en fait tout de suite directement à la langue, aux difficultés, aux éventuelles erreurs.

Donc c’est normal d’avoir peur. C’est une sortie de notre zone de confort en fait. Faut vraiment pas l’oublier. Encore une fois, ça porte bien son nom, c’est quelque chose d’étranger pour notre cerveau.

C’est vraiment normal d’avoir peur. Il faut en avoir conscience. Il ne faut pas culpabiliser. La peur c’est une émotion. C’est pas négatif. C’est quelque chose qui nous alerte juste. pour nous dire, là, il y a quelque chose qu’il faut que je fasse. Parce que j’ai peur, il y a quelque chose que je dois surmonter. Mais c’est pas forcément négatif. Les émotions, c’est très important dans l’apprentissage.

ça alerte notre cerveau qui dit:” Ben, oui, oui, tu as peur…”

J.A.: C’est pas habituel…

A.L. : ça permet de prêter attention à ça. Et après, ce que je conseille vraiment, c’est d’ essayer de toujours encore une fois de partir en s’entraînant à partir de choses qui nous rassurent et qui nous font du bien. Tout seul c’est pas facile. D’où vraiment l’utilité de choisir des supports qui nous font du bien, les choses qui nous rassurent, des éléments qui sont un peu plus dans notre zone de confort. Par exemple, si on va suivre une série, parce que c’est quelque chose d’assez classique, qu’on aime beaucoup, Et ben, la regarder dans une langue étrangère, comme c’est une série qu’on aime, ça va vraiment faire partie de notre environnement en fait. Il faut s’entraîner et ne pas avoir peur  de parler. Alors, après, dans le cadre d’un examen, ça dépend vraiment des exigences du concours. Là, je peux pas m’avancer.

Une technique pour s’entraîner dans le cadre d’une épreuve orale d’examen

J.A. : Oui, bien sûr. Mais, je pense à ces personnes, c’est plutôt avoir une conversation mais sur la base d’un texte en fait. Savoir commenter un texte, pouvoir commenter une actu, ce genre de choses en fait. Ce genre d’épreuve. Donc c’est assez scolaire quand même ! Mais l’idée, c’est d’arriver à l’épreuve avec un vocabulaire minimum.

A.L. : La meilleure solution, c’est vraiment de s’entraîner. Même s’entraîner tout seul en fait à parler.

J.A. : Oui.

A.L. : Voilà ! Ou alors s’enregistrer parce qu’en fait on s’enregistre, on peut se réécouter. Alors, ça peut paraître bizarre. Mais en fait on s’enregistre et c’est un peu plus ludique. ça permet de nous écouter aussi. SI on ne parle pas à quelqu’un, ça permet de travailler la construction dans la langue en fait. Même si on parle tout seul, et ben, on va réfléchir à la conversation, à la construction des phrases et tout ça. Et ça, c’est aussi important.

J.A. :Oui, c’est intéressant ce que tu dis. C’est pas parce qu’on parle seul qu’on n’est pas en train de consolider quelque chose..Puisque dès fois, on peut se dire, ouais je parle à personne, je vais pas tant progresser. Mais c’est quand même déjà une étape qui permet quand même d’aller un peu plus loin. Se parler seul ou parler à haute voix en fait ou lire à haute voix aussi éventuellement, des textes ?

A.L. : De toute façon, par contre, c’est pas la même compétence. Il faut savoir qu’en langue, il y a les 5 compétences. Donc, compréhension orale, compréhension écrite, expression écrite, expression orale en continu, c’est quand on parle tout seul, là, c’est une compétence. l’expression orale en interaction, quand on réagit avec quelqu’un. Donc, c’est 2 compétences différentes. On les rassemble souvent en fait. Et d’ailleurs c’est faux parce que dans le TOEFL, la référence en langue au niveau européen, ils séparent bien les 2, tout simplement parce que c’est complètement différent de pouvoir parler tout seul de quelque chose qu’on connait etc…

J.A. : D’accord ! Oui donc, parler tout seul en continu, c’est par exemple faire un exposé ou un discours. En interaction effectivement, il faut pouvoir aussi avoir les mots, aller chercher les mots pour répondre à une question par exemple. C’est vrai que ce sont 2 compétences différentes.

A.L. : Et du coup, dans le cadre d’un concours, comme on en parlait, ça va être de l’expression orale en continu, parce que si c’est sur des textes, en fait, c’est quelque chose que l’on peut préparer, Et en fait en s’entraînant tout seul, on va quand même travailler cette compétence.

IV- Apprendre rapidement une langue chez soi : pourquoi c’est bon pour votre cerveau ?

apprendre une langue pour muscler son cerveau

La découverte d’une autre façon de penser

J.A. : D’accord. Le dernier aspect que je voulais aborder avec toi, qui est un peu plus large, c’était… parce que tu en parles beaucoup sur ton blog, c’est pour ça que je voulais que tu nous en parles…Finalement, les bénéfices d’apprendre une langue au-delà d’un concours ou d’un examen, Quels sont les bénéfices ? Qu’est-ce que ça nous apporte finalement d’apprendre une ou plusieurs autres langues dans notre vie et pour notre cerveau aussi !

A.L. : Alors, pour moi ça change tout, ça apporte énormément de choses. et je pense qu’encore aujourd’hui, on ne sait encore pas tout…combien ça nous apporte. Alors il y a tous les aspects plutôt classiques. l’ouverture, au niveau culturel. au niveau du cerveau, l’ouverture au niveau culturel, pour moi, c’est quelque chose de très très important. et que je pense qui est sous-estimé en fait. En fait, l’ouverture, c’est pas seulement maîtriser de la langue, c’est être habitué à entendre quelque chose de nouveau, s’habituer à une autre construction, à un autre mode de pensée. Quand on apprend une langue étrangère, même les langues proches, par exemple comme l’allemand et l’anglais, c’est autre mode de pensée, c’est une autre réflexion ,c’est une autre logique, et ça c’est vraiment plus, au-delà de la langue en soi en fait. Il y a une ouverture culture évidemment, vous rencontrez des personnes qui vont parler une autre langue, une autre histoire etc…Donc ça c’est vrai, c’est pour l’ ouverture. Lié à ça, c’est une très très grande richesse.

La prévention des maladies dégénératives

A.L. : Et voilà, pour le cerveau, j’ai plus en tête précisément, mais il y a des recettes….euh pardon, des recherches…qui ont été faites, qui montrent justement le fait que notre cerveau s’est habitué à réfléchir dans plusieurs langues, Et ben en fait ça va permettre de,…En fait le cerveau, c’est comme un muscle, il va être entraîné, à réfléchir dans une autre langue, à réfléchir à d’autres structures. à s’habituer à des choses étrangères et qu’il ne connait pas. Donc ça va permettre de prévenir certaines maladies, alors pas forcément de prévenir, mais de guérir plus facilement de l’alzheimer. Parce qu’en fait, notre cerveau, il va être habitué à rebondir et à réagir à certaines situations. Donc alors pour Alzheimer, pour la mémoire, c’est vraiment travailler la mémoire, parce qu’on se rend pas qu’en compte, même quand on a un petit niveau en langue, on se rend pas compte de la mémoire et du travail que ça demande pour notre cerveau. Et, je ne le savais pas, mais c’est une spécialiste en linguistique qui indique dans les dernières recherches, qui ont montré que pour les A.V.C., pour tout ce qui est accident du cerveau en fait, les habitudes de langues permettent de récupérer plus vite.

J.A. : Ah c’est génial ça ! Oui donc ce que tu dis c’est même si ce sont juste des notions d’espagnol, de japonais ou ne serait-ce que même avoir des notions, c’est déjà une ouverture. Parce que dès fois moi je me dis, oh ! La ! La ! j’attaque l’espagnol etc…Mais finalement, je me rends compte que ça peut-être effectivement intéressant, comme tu dis pour l’ouverture et pour entraîner le cerveau à voir des choses différentes.

ça consolide le réseau de neurones.Effectivement, ça permet au cerveau de mieux rebondir.

L’accès à des ressources et des opportunités nouvelles

J.A. : Et puis je vois aussi, ce qui est intéressant dans les langues…alors là je vois plutôt le côté pratico-pratique…Mais c’est sûr, par exemple, rien que l’anglais, quand on sait parler l’anglais, ça ouvre à d’autres ressources, d’autres livres. Effectivement dans différentes cultures, il y a des ressources qu’on trouve pas en français. En allemand aussi, sur certains domaines. Donc je trouve qu’apprendre d’autres langues, c’est vraiment s’ouvrir au Monde. Et puis donner aussi des clés pour s’ouvrir des opportunités, ne serait-ce qu’au niveau professionnel, au niveau des rencontres ou des voyages tout simplement. Le projet “apprentissages langues”, ce sont de beaux projets.

A.L. : Et en fait, pour rebondir sur ce que tu disais, alors, dans le cadre scolaire, ce qui est bien aujourd’hui, c’est qu’on favorise beaucoup l’initiation aux langues étrangères. Par exemple, dès la maternelle, dès même les crèches, et le but, c’est pas du tout que les enfants soient bilingues en grande section, c’est qu’ils découvrent l’utilité et l’existence d’autres langues, tout simplement.

J.A. : Tout simplement, c’est déjà énorme. Bon écoute, Anne-Lise merci pour ton énergie !

V- Apprendre rapidement une langue chez soi : Conclusions du podcast

J.A. : On arrive à la conclusion de cet échange. Alors je vais te poser la question que je pose à tout le monde. Est-ce que toi de ton côté tu as…Tu as encore envie d’apprendre d’autres choses ? Est-ce que tu as un projet d’apprentissage, quelque chose que tu n’as jamais encore appris jusqu’à aujourd’hui ? ça peut être autre chose que les langues.

A.L. : Alors, la chose que je n’ai vraiment jamais apprise, c’est la musique au sens large.

J.A. : Ah ! oui d’accord.

A.L. : Que ce soit chanter ou un instrument de musique. Je ne sais pas si j’ai vraiment envie d’apprendre ou pas. Mais, je pense que si un jour je me lance dans un nouvel apprentissage, ce sera de ce côté-là parce que j’ai vraiment aucune connaissance de ce côté-là. Et toujours au niveau des langues, je rêve d’apprendre le Suédois.

J.A. : Ah ! Tiens oui !

A.L. : J’ai quelques mots de vocabulaire parce que j’ai un peu de famille en Suède. C’est pour le plaisir et pour le fun, voilà !

J.A. : Et justement la musique c’est une langue aussi. L’apprentissage des langues, l’oreille… le fait d’avoir des compétences musicales, aide aussi à mieux apprendre les langues. Tout cela est lié donc voilà, c’est une autre langage finalement. Et dis-moi Anne-Lise, où est-ce qu’on peut te trouver alors pour bénéficier de tes conseils, voir même de tes formations ? Est-ce que tu peux nous rappeler le nom de ton blog ?

A.L. : Alors mon blog c’est grandirenlangues.com tout attaché.

J.A. : Oui ! Avec un “s” langue ?

A.L. : Avec un s.

A.L. : J’ai une chaîne Youtube aussi sous le même nom.

J.A. : D’accord !

A.L. : Grandir en Langues. Et ensuite, je suis sur tous les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest. Toujours sous “Grandir en Langues”, voilà !

J.A. : Ok ! Super ! On sait où te trouver pour avoir le plaisir d’apprendre les langues. Est-ce que t’aurais un dernier conseil du coup à nous donner ?

A.L. : Ce que je dis toujours, même si je me répète, apprendre une langue, ça doit être un plaisir, c’est quelque chose qui se vit donc surtout…faites-vous plaisir et surtout prenez soin de vous dans le sens, respectez votre personnalité. Il n’ y pas qu’une seule manière d’apprendre une langue. On a notre propre chemin, notre propre personnalité. On a tous quelque chose à apporter, quelque chose à vivre. Passez des bons moments même si c’est pas toujours facile. On passe aussi par des moments plus difficiles. ça n’enlève pas le fait qu’il faut essayer de toujours voir le positif. C’est ce que j’essaie de souligner.

J.A. : Voilà, cet épisode est terminé. J’espère qu’il vous aura inspiré. Pour ma part, ça m’a donné très envie de reprendre le malgache, qui est la langue de mon pays d’origine😊✨. De mon côté, le principal conseil que j’ai retenu, c’est de pouvoir introduire cette nouvelle langue dans mon quotidien, en lisant des recettes de cuisine, en échangeant par messenger avec ma famille, ou alors tout simplement en lisant des articles d’actualités. Et vous alors, dans quelle nouvelle langue avez-vous envie de vous lancer ?

apprendre le malgache rapidement

A bientôt dans les prochains épisodes de ce podcast ! Et si vous voulez en savoir plus sur Learneuse, vous pouvez aller visiter le blog et la chaîne Youtube. A très bientôt !

Pour en savoir plus :

Aimer et partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *