Comment avoir plus de temps pour apprendre et faire ce que vous aimez ?

trouver le temps d'apprendre

Cela fait des mois que plusieurs envies vous trottent dans la tête :

  • Vous vous sentez enfin prêt(e) à préparer ce concours pour évoluer dans votre job,
  • Vous aimeriez vraiment perfectionner votre espagnol avant votre prochain voyage en Amérique du Sud,
  • Et puis, il y a cette surprise que vous voulez faire à votre moitié pour son anniversaire. Ce serait top de jouer « Love me Tender » à la guitare pour l’occasion !

Mais revenons à la réalité ! Votre emploi du temps est surchargé et tous ces rêves s’évaporent avec la fatigue que vous ressentez le soir en vous effondrant dans votre canapé.

Tous ces projets, vous y pensez chaque semaine. Vous vous dites : «  un jour je le ferai » et puis finalement rien Sad smile.

Ne culpabilisez pas ! Vous êtes juste un être humain. Il n’y a que 24h dans une journée et vous avez aussi besoin de vous reposer.

Alors, que faut-il donc faire ? Tout abandonner ? Vous contenter de votre train-train quotidien ? Continuer à baver devant tous ces super mecs et super nanas qui multiplient les challenges et les défis sur Youtube et Insta ?

Non bien sûr ! Si vous lisez les articles de Learneuse, vous savez qu’ il existe toujours des solutions. Avec un peu de patience et d’organisation, vous pouvez trouver du temps pour apprendre et faire ce que vous aimez.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment y parvenir en 4 étapes :

  • 1ère étape : Faites un bilan de ce que vous faites de votre temps
  • 2ème étape : Quelle maîtrise avez-vous de votre temps ?
  • 3ème étape : Créez du temps pour apprendre et faire ce que vous aimez
  • 4ème étape : Qu’allez vous faire de ce temps retrouvé ?

Suivez le guide Be right back

1ère étape : Faites un bilan de ce que vous faites de votre temps

Avant de trouver du temps pour vos projets, il est indispensable que vous vous posiez pour faire un état des lieux de ce que vous faites de vos semaines.

L’approche globale : Quel temps reste-t-il pour vos projets après avoir casé vos activités incontournables ?

Il s’agit ici d’évaluer globalement combien de temps est dédié à chaque activité principale de votre Vie. vous pourrez ainsi avoir une estimation à la louche du temps qu’il vous reste pour d’autres projets.

Pour cela, il vous suffit de prendre une feuille de papier et de noter globalement ce que vous faites dans une semaine-type et le nombre d’heures que vous y consacrez. Quels sont les temps dédiés :

  • A votre travail
  • Aux transports
  • Aux repas et douches
  • Aux temps familiaux
  • Au sommeil
  • Aux loisirs
  • A l’entretien de la maison et aux tâches administratives
  • Aux courses

Faites la somme T de tous ces temps. Calculez le nombre d’heures P qu’il vous reste par semaine pour un éventuel projet, sachant qu’il y a 168 heures dans la semaine ( P= 168 -T).

tracker votre temps

Mon emploi du temps Avant et Après ma demande de disponibilité

Lorsque j’ai eu l’idée de lancer le blog Learneuse, j’étais encore en poste avec un boulot assez prenant. Je m’étais dit que j’aurais le temps de faire face à mes obligations familiales, professionnelles et à ce nouveau challenge sans soucis. Sur les conseils donnés dans ma formation Blogueur Pro, j’ai essayé de voir si mes objectifs étaient réalistes.

Pour pouvoir espérer développer un blog, Olivier Roland, le formateur, préconisait d’y consacrer à minima 4h par semaine et 10h dans l’idéal. J’ai donc fait le petit exercice que je viens de vous donner pour calculer le temps dont je disposais pour m’occuper de mon blog. Je me suis rendue compte qu’il ne me restait que 2 malheureuses heures pour mon projet Surprised smile !

Depuis, l’histoire a voulu que je prenne une disponibilité quelques mois plus tard. J’ai refait ce bilan global avec ma nouvelle organisation, sachant que je considère le blogging comme mon “job” (même si ce n’est pas un travail rémunéré) et que je cherche à dégager du temps pour d’autres projets d’apprentissages.

A titre d’illustration, Vous pouvez consulter les 2 emplois du temps correspondant à ces 2 périodes de ma vie en  cliquant sur le lien “Fiche pratique” ci-dessous . J’ai surligné en vert les points positifs que m’apporte cette nouvelle organisation : moins de temps de transport, un temps significatif consacré au blog, plus de temps pour lire, pour la famille et les les projets qui me tiennent à cœur.

Mon objectif n’est pas de vous dire : “Eh! Lâchez tout, quittez votre job !” mais plutôt de vous montrer que faire ce petit bilan vous donnera une idée des créneaux que pourrez raisonnablement libérer pour vos projets.

Fiche Pratique Learneuse trouver le temps pour apprendre

 

L’approche détaillée : tracker votre temps pour savoir ce que vous en faites réellement

Je vous propose d’aller beaucoup plus loin et d’être beaucoup plus précis dans le décompte du temps passé à toutes ces activités.

Vous pouvez faire l’expérience suivante pendant 1 semaine type :

  • Relevez chaque jour toutes les tâches que vous réalisez ainsi que le nombre de minutes que vous y consacrez,
  • Surtout ne vous limitez pas aux activités que vous jugez utiles et importantes. Vous allez aussi prendre en compte le temps à scroller sur Insta, à buller devant la TV ou à papoter au tél,
  • Utilisez si possible un minuteur pour vous aider à être le plus précis possible. Les fans d’applis pourront utiliser l’appli gratuite Toggl qui permet de minuter les tâches ou d’ajouter le temps manuellement. Cet outil a l’avantage de pouvoir classer les tâches par projet (exemple : travail, famille, sport, bénévolat,…) et de visualiser par période un camembert qui vous indique la part consacrée à chacun d’eux.

Vous allez voir que tout cela est très instructif et parfois même surprenant ! Dans votre esprit, vous pensiez peu-être passer beaucoup de temps à faire de la paperasse. Mais en réalité, ce sont les trajets qui vous mangent vos journées !

 

2ème étape : Quelle maîtrise avez-vous de votre temps ?

Vous savez globalement de combien de temps vous disposez aujourd’hui pour de nouveaux projets. Vous avez également la répartition précise de toutes les tâches que vous effectuez dans une semaine-type.

Quel est votre bilan ? Avez-vous suffisamment de temps pour démarrer votre projet d’apprentissage ?

Si oui, c’est génial, foncez directement vers l’étape n°4.

Sinon, il va falloir faire du tri dans votre emploi du temps.

Pour cela, vous allez devoir vous poser 2 questions préalables :

  • Qu’est-ce qui est véritablement prioritaire, incompressible et incontournable dans mon emploi du temps actuel ?
  • Quels sont les temps pour lesquels j’ai le pouvoir de décider et j’ai la possibilité d’être flexible ?

Temps contraints et temps libres

Grossomodo, pour la plupart d’entre nous, les temps vont se répartir ainsi :

  • Les temps contraints par nos obligations scolaires ou professionnelles : Vous pouvez avoir des horaires imposés par votre école, votre patron ou par les contraintes de votre métier (horaires d’accueil des clients, astreintes, horaires de livraison…). Certains d’entre vous bénéficient peut-être d’une certaine souplesse dans leurs horaires (cours à distance, entrepreneurs, télétravailleurs, horaires aménagés ou glissants…)

  • Les temps contraints par nos engagements familiaux : récupérer les enfants à l’école, les amener à leurs activités, prendre soin d’eux, prendre soin d’un parent dépendant, faire les courses, les repas…

  • Les temps libres sur lesquels vous avez choisi ce à quoi vous vouliez vous consacrer : le sport, la lecture, les amis, les balades, la rêverie…

3 options pour réduire les temps contraints

Vous pouvez étudier ces 3 options pour essayer de diminuer significativement vos temps contraints :

  • Déléguer : Quelles tâches pouvez-vous raisonnablement confier à quelqu’un d’autre aujourd’hui ? Peut-être portez-vous trop de choses sur vos épaules. Au travail, comme à la maison, vos collaborateurs, votre conjoint ou vos enfants seraient peut-être ravis de prendre plus de responsabilités.
Mon expérience de la délégation 🙂 :

En faisant un bilan de mes semaines, je me suis rendue compte que les trajets en voiture prenaient énormément de mon temps. Nous habitons en montagne. Le lycée et les activités de nos 3 enfants ne se trouvent pas à moins de 15 km de la maison. Bref, j’en étais venue à dire que mes nouvelles activités étaient blogueuse et taxi !

Nous avons essayé de trouver toutes les solutions acceptables pour alléger cette tâche : j’ai trouvé une maman avec qui partager un trajet, mon mari en assure quelques-uns et j’ai demandé aux enfants de faire l’effort de prendre le bus certains jours (solution qui n’est pas toujours pratique car les horaires de bus ne collent pas parfaitement avec les horaires d’activité. Ils ont donc pris un peu sur eux ).

 

  • Réaménager vos horaires et vos conditions de travail : Le télétravail est une option que proposent de plus en plus d’entreprises et de collectivités. Cette formule apporte des avantages aussi bien à l’entreprise qu’au salarié (gain d’espace, économie de temps, économie de transport, gain de productivité, souplesse horaire). Si vous habitez loin de votre bureau, votre demande peut être d’autant plus facile à argumenter. En négociant quelques jours en télétravail dans le mois, vous allez bénéficier d’un gain net de temps. Vous n’aurez plus de temps de transport et vous serez moins fatigué. Ce sont autant d’heures et d’énergie que vous pourrez consacrer à vos nouveaux projets.

 

  • Supprimer les tâches qui ne sont plus prioritaires à vos yeux et qui ne vous « nourrissent » plus : peut-être traînez- vous la patte pour aller à ce cours de gym qui ne vous plaît qu’à moitié ? Avec un peu de recul, cette série que vous suivez tous les soirs sur netflix vous déprime ? Il est temps de laisser tomber tout cela au profit d’activités plus stimulantes !

 

3ème étape : Créez du temps pour apprendre et faire ce que vous aimez

Maintenant que vous avez en tête la répartition du temps sur votre semaine-type et que vous avez étudié vos marges de manœuvre pour voir comment gagner du temps, vous allez partir à la Recherche du Temps Perdu.

Vous allez créer du temps pour enfin apprendre et faire ce que vous rêviez de faire depuis des semaines (ou des années pour certains !).

Traquez le moindre temps caché

Les temps cachés, ce sont tous ces petits ou grands moments où vous ne faites rien de très engageants intellectuellement : les tâches automatiques, les temps d’attente et les temps où il ne se passe rien de palpitant.

Vous allez pouvoir rendre ces minutes beaucoup plus intéressantes qu’elles ne le sont en faisant autre chose simultanément, et notamment réaliser des tâches qui vous font avancer dans votre soif d’apprendre :

  • Quand vous êtes coincé dans les bouchons avec votre voiture ou dans le tram, profitez-en pour réviser vos leçons de langue, écouter un podcast ou un livre audio sur un sujet qui vous passionne. Cette technique m’a permis de booster mon niveau d’anglais en 4 mois pour passer et réussir l’oral du concours d’attaché dans la fonction publique territoriale. Vos trajets vont passer beaucoup plus vite et vous serez heureux d’avoir pu démarrer votre journée en faisant quelque chose pour vous.
  • Au boulot, si vous avez la chance d’avoir des temps morts (et que vous avez bouclé vos dossiers du jour), vous pouvez potasser un sujet qui fera de vous un salarié plus efficace (donc pas de culpabilité vis à vis de votre employeur !). Vous pouvez par exemple visionner régulièrement 10 mn de cours de l’un des nombreux Mooc proposés sur la Toile (gestion d’entreprise, animation d’équipe, comptabilité…), suivre un tutoriel vidéo sur un outil qui vous aidera à vous organiser ou faire de la veille sur votre domaine d’activité. Bien évidemment, ne sortez pas la guitare pour réviser vos accord de “Love me Tender” 😅(quoiqu’à la pause déjeuner, vous feriez une super impression auprès de vos collègues !).
  • Dans votre quotidien, à la maison, vous pouvez plier le linge en écoutant un podcast en espagnol, faire le ménage en écoutant des interviews d’experts ou lire “la guitare pour les Nuls” en attendant que le rôti cuise.

Sauvez le temps gaspillé

Si vous avez tracké votre temps durant 1 semaine, vous avez dû faire la somme des heures à errer sur les réseaux sociaux, sur les écrans et sur vos applications mobiles. Si vous avez le sentiment que ces temps là ne vous apportent pas de bonheur, alors ce sont des heures perdues.

Pour vous vider la tête, prenez plutôt un temps de repos en fermant les yeux, en dormant, en marchant ou en méditant.

S’il vous reste un peu d’énergie, troquez ces minutes d’égarement sur vos écrans pour :

  • 10 minutes à bosser  vos accords de « Love me Tender »,
  • ou 10 minutes sur l’appli Duolingo en Espagnol,
  • ou 10 minutes d’un QCM de culture général pour votre concours.

TEMOIGNAGE

Vous pouvez écouter le témoignage de la jeune Audrey sur sa chaîne Youtube « Le Souffle des Mots » (7mn03s). Audrey est en fac de Lettres modernes et est passionnée de lecture. Elle vous explique comment tirer parti des temps cachés et temps gaspillés pour lire beaucoup plus :

Choisissez de bloquer du temps pour votre nouveau projet

Il existe une solution beaucoup plus radicale et volontaire pour consacrer du temps à votre projet d’apprentissage :

  • Prenez votre agenda et calez des temps entièrement dédié à votre projet. Le projet basculera alors dans vos blocs d’activité principaux et prioritaires.

La règle d’or pour enfin faire ce qui compte pour vous

Laura Vanderkam est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la gestion du temps et la productivité. Elle aide les personnes à passer plus du temps sur les choses qui comptent pour elles. Dans la conférence Ted qui suit (10mn 19s), elle explique que l’on peut toujours trouver du temps pour ce que nous jugeons important. Lorsque nous nous exclamons : « Je suis débordée, je n’ai pas le temps de faire ça ! », en fait, nous disons tout simplement : « Ceci n’est pas une priorité pour moi ! ».

La règle d’or à retenir pour enfin trouver le temps et faire ce que vous aimez est la suivante :

✔️Faites tout votre possible

pour que chaque minute passée soit votre choix.

Cette règle va vous permettre de rester concentré sur ce qui compte réellement pour vous et va vous aider à faire le ménage dans les tâches qui finalement sont secondaires. Vous serez ainsi sur le bon chemin pour construire la vie que vous souhaitez.

 

4ème étape : qu’allez-vous faire de ce temps retrouvé ?

Maintenant que vous avez du temps pour apprendre, vous allez pouvoir choisir un objectif et un projet que vous souhaitez réaliser : le concours, la guitare, l’espagnol ? Ou les 3 ?

Avant de choisir votre objectif, ayez conscience de vos limites

Attention de ne pas tomber dans l’excès de vouloir faire de chaque minute de votre vie un temps d’apprentissage et de challenge. Vous risquez de vite saturer. Votre cerveau a besoin de moments de pause et de détente pour digérer et vous aussi !

Si le soir vous rentrez épuisés à la maison en n’ayant qu’une seule envie, décompresser et vous reposer, alors, détendez-vous !

Repérez plutôt les créneaux de votre journée et de votre semaine où vous êtes susceptible d’être plus disponible physiquement et mentalement pour apprendre. Pour ma part, j’écoutais mes podcasts d’anglais sur le trajet du matin. Le trajet du soir était plutôt le sas de décantation de ma journée de travail. Je préférais écouter de la musique à la radio.

Dans tous les cas, pensez à mettre le bouton sur « OFF » régulièrement pour équilibrer votre semaine. Cela signifie prévoir des temps de ressourcement. Pour certains, ce sera aller boire un verre avec des amis, pour d’autres, ce sera rester seul chez soi à rêvasser ou faire une sieste.

Vous avez peut-être remarqué que dans le décompte des heures de ma semaine-type, j’ai intégré 6 h pour les imprévus et la paperasse. Ces 6 h sont un peu comme une soupape de sécurité qui absorbent les bonnes ou mauvaises surprises propres à une vie de famille (fuite d’eau, enfant malade, panne de voiture, visite surprise, litige administratif, problème informatique…). Je ne suis pas fan des emplois du temps blindés et plein à craquer. En cas de pépin, cela m’obligerait à tout réorganiser dans l’urgence et le stress. Ce joker me donne la possibilité d’être efficace et réactive en cas de situation de crise. Et s’il n’y pas d’imprévus, cela fait quelques heures en plus pour faire ce que j’aime ou me détendre. Cette approche est très personnelle. A vous de voir si vous avez besoin de ce crédit d’heures dédié aux imprévus.

Fixez-vous un objectif accessible et motivant

La plupart des gens n’atteignent pas leurs objectifs, non parce qu’ils ne sont pas persévérants, mais parce qu’ils ont mal défini leurs objectifs ou qu’ils en ont trop définis.

Vous trouverez dans le guide « Le Pouvoir Naturel d’Apprendre » un chapitre consacré à la construction d’objectifs SMART Nerd smile.

Voici tout de même quelques clés pour les plus motivés d’entre vous qui souhaiteraient commencer à planifier la réalisation de leur projet :

  • Optez pour un objectif à la fois accessible et stimulant. S’il est trop facile, vous allez vous ennuyer et vous perdrez vos motivations. S’il est hors de portée, vous allez vous décourager et tout abandonner très vite.

Exemple 1 : vous voulez vous remettre à l’espagnol. Vous avez déjà un bon niveau scolaire. Si vous programmez 15 mn de révision avec Duolingo chaque jour, vous risquez de lâcher l’affaire parce que le niveau est trop bas pour vous (c’est ce qui m’est arrivé en anglais).

Exemple 2 : Vous avez envie de tout faire : vous remettre à l’espagnol, apprendre “Love me Tender” à la guitare pour la fin du mois et commencer à préparer votre concours. Aïe ! Si vous bossez ou étudiez à plein temps, ça risque de coincer. Vous serez hyper motivé au début et puis vous risquez d’abandonner au bout de quelques jours parce que vous serez surbooké.

  • Choisissez un objectif en harmonie avec votre Vie, c’est à dire un objectif qui s’intègre à votre rythme de vie et qui soit en accord avec votre style et vos valeurs.

Exemple 1 : Si vous ne disposez que de 30 mn tous les matins pour apprendre, n’essayez pas de vouloir en faire plus. Commencez par ces 30 mn, 5 jours par semaine par exemple. cela fait 2h30 d’apprentissage par semaine soit 130 h d’apprentissage dans l’année si vous travaillez toutes les semaines. Cela vous fait déjà une belle session de préparation aux concours ou un bel entraînement à la guitare ou à l’espagnol. Vous imaginez les progrès que vous pouvez faire avec cette petite demi-heure par jour ?

Exemple 2 : Si vous aimez apprendre avec les autres alors vous aurez plus de chance d’arriver à aller au bout de vos projets en cherchant un groupe d’échanges sur la Toile ou dans la vraie vie ou un ami pour progresser. Si vous vous relancez dans l’espagnol, inscrivez-vous par exemple dans un cours près de chez vous ou cherchez un partenaire linguistique via un site spécialisé (cf liste à la fin de cet article).

  • Fixez-vous des objectifs que vous pourrez mesurer. Oubliez les objectifs vagues du type « je veux savoir jouer de la guitare et chanter comme Elvis ! ». Entraînez-vous à formuler des objectifs qui vous permettront de savoir si votre but est atteint ou pas.

Exemple : Je vais apprendre à jouer les accords de guitare simplifiés et à chanter les paroles de « Love me Tender » pour l’anniversaire de ma Moitié dans 3 mois.

  • Assurez-vous de programmer de petites séances régulières de travail chaque jour plutôt que de grosses sessions une fois tous les 15 jours. Le cerveau assimile et mémorise mieux avec la répétition (cf article sur les flashcards).

prendre le temps d'apprendre chaque jour

 

« Une goutte d’eau creuse la pierre, non par la force, mais par la répétition de sa chute. », Bruno Giordano

 

Nous arrivons à la fin de cet article. Si vous avez décidé de consacrer ne serait-ce que 10 mn par jour à apprendre quelque chose de nouveau, sachez que vous aurez déjà un cran d’avance sur la plupart des gens qui  se laissent malheureusement happer par le rythme du Monde actuel.

Je vous encourage vraiment à essayer de trouver au moins ces 10 petites minutes par jour qui vous feront dire à la fin de votre journée : « Tiens ! J’en sais plus que ce matin sur ce sujet. Je progresse ! ». Vous verrez, c’est bon pour votre confiance et c’est bon pour votre bien-être. Et vous aurez peut-être envie de partager vos petites victoires quotidiennes avec vos proches qui auront aussi à leur tour envie de réveiller leur Pouvoir d’Apprendre !

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires dans quel petit ou grand projet vous voulez vous lancer.

Avant de découvrir quelques ressources complémentaires,  vous méritez bien une petite dédicace musicale spéciale rien que pour vous Winking smile :

Pour aller plus loin

Cet article est le n°17/52 du défi: “52 idées à explorer pour aider vos 12-25 ans à trouver leur voie”.

A bientôt sur Learneuse.com !

Aimer et partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *