Comment se concentrer : Des solutions aux problèmes de concentration (#1 Les interruptions 4/4)

 

solutions aux problèmes de concentration

Nous arrivons au dernier chapitre de ce volet consacré à toutes ces interruptions qui envahissent nos vies et qui nous font perdre énormément de temps Call me.

Si vous avez des problèmes de concentration et que vous n’avez pas vu les précédents épisodes :

✅Cliquez ici pour voir la vidéo n°1 “Zapper, c’est dans nos gènes”,

✅Cliquez ici pour voir la vidéo n°2  “Interruptions et perte de temps, fais le calcul”

Cliquez ici pour voir la vidéo n°3 “ Ces petits riens qui te rendent inefficaces”

Mais existe-t-il vraiment de solutions miracles pour réapprivoiser votre concentration dans ce monde hyperactif et hyperconnecté ?

Et bien je dirais qu’il va vous falloir être un warrior pour retrouver le chemin de votre efficacité.

Chaque seconde, une pensée, une notification, un collègue, un pote, une info, une pseudo-urgence, ou une envie peuvent surgir et vous mettre au défi de lâcher votre tâche prioritaire.

Si vous cédez, c’est la porte ouverte aux retards, à l’abandon et aux frustrations.☹️

Votre travail va consister à mettre en place pas à pas de nouvelles habitudes pour être préparé à l’assaut de ces interruptions.

Et comme votre volonté (comme celle de tout être humain) est limitée, inutile de vous donner 36000 solutions à mettre en place.

Pour que vous puissiez goûter au plaisir de progresser et de réussir, je vous livre dans cette vidéo quelques conseils basiques à mettre en place au quotidien pour alléger vos problèmes de concentration.

A vous de choisir une habitude que vous pourrez tester pendant 30 jours (oui, 30 jours c’est un minimum pour obtenir des résultats tangibles et installer une habitude 😇).

Pour réduire les problèmes de concentration, vous avez 2 possibilités :

I- Réduire la quantité de distractions (une évidence ! Mais qui le fait vraiment ?),

II- Limiter les effets des distractions (avec une habitude-clé : l’auto-observation)

Vous trouverez après cette vidéo de 2 minutes :

  • La transcription complète de l’épisode,
  • Une troisième partie où je vous donne des conseils complémentaires pour passer à l’action et enfin décider de ne plus vous laisser distraire pour rien,
  •  Et quelques références pour aller plus loin.

Bon visionnage Be right back

🎞️Début de la transcription🎞️

Je vais te donner maintenant quelques solutions qui vont t’aider à te reconcentrer rapidement après une interruption.

I- Solution n°1 aux problèmes de concentration : Réduire la quantité de distractions

Déjà ! Ce serait top que tu réduises la quantité des distractions quand tu sais que tu vas bosser sur une tâche exigeante :

  • Désactive tes notifications !

problemes de concentration et notifications

  • Bloque la réception automatique de tes emails !

problemes de concentration et mail

  • Eteinds la sonnerie de ton téléphone et mets-toi sur messagerie !

problemes de concentration et smartphone

  • Et pose-toi dans un endroit calme et isolé.

le calme pour mieux se concentrer

Mais bon ! Je sais que ce n’est pas toujours facile de trouver la tranquillité.

difficile de trouver la concentration

 

II- Solution n°2 aux problèmes de concentration : Limiter les effets des distractions

Dans ce cas, ce qu’il faut faire, c’est réduire les effets des interruptions.

Réduire la durée des interruptions extérieures

Par exemple, si un collègue rentre dans ton bureau à l’improviste… Ce que tu fais… tu essaies de rester connecté à ce que tu es en train de faire intérieurement.

rester concentre au travail

Et puis tu lui réponds en moins de 60 secondes avec une réponse du type :

“Je termine ça et Je viens te voir dans 15 minutes ?”

Et tu te replonges aussitôt dans ton travail.

retrouver sa concentration et sa productivite

Réduire les problèmes de concentration liés aux auto-interruptions grâce à l’auto-observation

Pour les distractions qui viennent de toi, les auto-interruptions, ça va être beaucoup plus difficile d’en réduire les effets !

La première étape est de prendre conscience de tes sources de distraction les plus fortes.

Je te suggère juste une petite action toute simple pour les identifier. C’est l’auto-observation.

vlcsnap-2019-11-06-17h02m56s932

Tu verras, c’est magique !✨

Repère les moments où tu te déconcentres et où tu as envie d’interrompre ton travail.

Quelle est la nature de l’interruption ?

concentration et distraction

  • Est-ce que tu as envie de grignoter un carré de chocolat ?
  • Est-ce que tu as envie d’aller consulter ta boite mail ?

Quel est le déclencheur ?

concentration et ennui

  • L’ennui ?
  • La lecture d’un mot ?
  • Une panne d’inspiration et ça t’angoisse ?
  • Ou alors tu as mal au dos ?
  • Ou alors c’est la musique que tu écoutes ?

🖊️Note ces informations !

auto observation pour mieux se concentrer

Elles vont t’aider à savoir comment tu fonctionnes !

Et grâce à ces observations, tu vas pouvoir mettre en place un plan d’action pour muscler ta concentration !

action pour ne plus avoir de problemes de concentration

Mais on va s’arrêter là pour aujourd’hui !

La suite dans les prochaines vidéos !

🎞️Fin de la transcription🎞️

III- Quelques conseils complémentaires pour résoudre les problèmes de concentration causés par les interruptions

Vous allez peut-être vous dire que toutes les solutions que je vous donne pour réapprendre à vous concentrer n’ont vraiment rien d’exceptionnel.

C’est vrai.

Mais si elles sont si évidentes, pourquoi continuons-nous à tourner frénétiquement dans la roue du hamster sans nous donner la peine de faire autrement ?

vitesse et problèmes de concentration

Pour en finir avec le manque d’attention lié aux smartphones

Une étude1 menée par les universités de Würzburg et Nottingham Trent pour le compte de Kaspersky Lab, société de cyber sécurité, a démontré qu’un salarié gagnait jusqu’à 26 % de productivité en l’absence de son smartphone.

Cela vaut la peine que vous vous interrogiez sur la manière dont vous utilisez votre téléphone portable, non ?

Posez-vous ces questions :

  • Pourquoi est-ce que je ne mets pas mon mobile en mode avion quand je bosse sur un sujet compliqué ?
  • Est-ce que j’ai peur de rater un appel important (mais finalement est-ce que c’est si important) ?
  • Est-ce que j’ai peur de m’ennuyer ?
  • Ou est-ce que j’ai tout simplement la flemme de changer les paramètres de mon smartphone ?
  • Ou alors je pense que je suis un super héros et que, de toute façon, je résisterai aux bips des notifications.

les notifications nous deconcentrent

Concernant la résistance aux bips, vous savez déjà que c’est peine perdue (cf épisode 1). Votre cerveau va automatiquement capter ces petits bruits familiers (et agréables à votre oreille !🤗).

Vous allez perdre du temps à essayer de vous replonger dans votre travail à chaque micro-interruption (Cf épisode 2). Et vous allez surtout perdre beaucoup d’énergie à essayer de résister à la tentation de regarder.

Je le répète, votre énergie, votre volonté et votre concentration sont limités. Economisez-les pour gérer ce qui compte vraiment à cet instant T.

Travailler au calme…ou pas ?

Cela va dépendre de votre tempérament et du type de travail que vous avez à réaliser.

Retenez tout simplement que votre mémoire de travail va traiter en toile de fond tous les bruits environnants. Votre cerveau va lutter en continu pour inhiber toutes ces distractions qui vous entourent. Ce sera autant d’énergie perdue pour votre tâche prioritaire. Vous risquez d’être fatigué plus vite et donc d’être moins concentré.

Si vous devez travailler dans un espace où vous risquez d’être dérangé, ramenez avec vous du boulot peu exigeant en matière grise (tâches courantes comme le traitement des emails, le tri de documents, coups de fil rapides, mise en forme de documents, relecture…).

Cela dit, nous ne sommes pas tous égaux face à un environnement plus ou moins bruyant.

problemes de concentration dans un cafe

Contrairement à beaucoup d’amis blogueurs, je suis incapable de bosser dans un café. Mon esprit est immédiatement distrait par les bruits, les odeurs et les conversations alentours…Trop curieuse !

Pour ce qui est de mon travail de blogueuse, je préfère le faire chez moi, au calme. Je suis plus efficace.

A l’inverse, je me souviens d’un ex-collègue qui arrivait à mieux se concentrer dans l’espace de co-working que dans son bureau. Il parvenait à s’isoler mentalement des bruits ambiants et était stimulé par l’énergie et la concentration des autres co-workers.

Travailler en musique…OU PAS ?

Là encore, tout est question de bon sens et de ressenti.

Si vous tenez absolument à travailler en musique, choisissez plutôt des musiques instrumentales et neutres surtout si vous révisez des cours ou si vous essayez d’écrire, de lire et/ou de parler (tâches mobilisant vos fonctions cognitives).

Je serais par exemple incapable d’écrire la fin de cet article sur fond de variétés des années 80 🤪. Je ne résisterais pas à l’envie de fredonner les paroles et de passer en boucle les meilleurs souvenirs de mes années collèges dans ma tête.

manque de concentration et musique

Par contre, si vous devez exécuter des tâches répétitives et routinières comme ranger votre chambre ou votre bureau, un peu de musique entraînante vous aidera à finir plus vite.

Oser dire “non” (ou plutôt “oui, plus tard”)  aux personnes qui vous dérangent

Dans la vidéo, je vous recommande de demander à vos collègues de patienter un petit quart d’heure avant que vous ne veniez leur répondre (sauf si il y a une vraie urgence évidemment).

Peut-être êtes-vous mal à l’aise avec cette idée ? Vous avez sans doute peur de passer pour un rabat-joie ou pour un manager peu disponible ?

dire non aux interruptions

Le mieux serait de discuter de ces questions d’interruptions lors d’une réunion d’équipe dédiée. Discutez collectivement de ce qui peut être fait.

Vous n’êtes sûrement pas le ou la seule à connaître ce problème. Se fixer des règles en équipe est une bonne occasion de gagner en productivité et en convivialité.

La force de l’auto-observation pour changer ses mauvaises habitudes

Mon habitude préférée est l’auto-observation. Si vous commencez à observer vos états internes, vos comportements et votre façon de réfléchir, vous apprendrez à mieux vous connaître et à réajuster vos attitudes en fonction des circonstances.

Nous n’avons pas appris à explorer notre Monde intérieur . C’est la source de bien de nos problèmes 😔.

Mais il n’est pas trop tard pour vous lancer dans ce travail d’introspection passionnant et instructif.

Quand vous n’arrivez pas à avancer dans votre travail, observez :

  • Quelles sont vos pensées à cet instant T ?
  • Que ressentez-vous dans votre corps ?
  • Quelles sont vos émotions ?
  • Que faites-vous pour fuir votre travail ?

Si vous n’arrivez pas à vous concentrer, prenez juste conscience que vous n’y arrivez pas (avec un sourire 😊).

Ne vous jugez pas, ne vous forcez pas, essayez juste de vous recentrer sur votre tâche prioritaire.

L’auto-observation est votre meilleur outil pour progresser et apprendre à comprendre ce qui vous pousse à la procrastination.

Vous apprenez de votre vécu, vous capitalisez et vous rectifiez.

Cette compétence s’appelle également la réflexivité, une compétence indispensable pour tirer des leçons de vos expériences et rebondir. J’en reparlerai souvent sur ce blog. Vous trouverez un article2 sur le sujet dans la rubrique “Pour aller plus loin”.

introspection outil pour mieux se concentrer

Voilà, c’est la fin de ce volet consacré aux “interruptions”.

Pour ne pas louper la suite de la série “Comment se concentrer ?”, cliquez ici pour vous abonner à la chaîne Youtube de Learneuse !

En attendant, passez à l’action :

Choisissez une nouvelle habitude à mettre en place pour dire au revoir à vos problèmes de concentration. Prenez un engagement avec vous-même lorsque vous vous lancez dans une tâche difficile et importante à vos yeux.

Quel petit pas avez-vous envie de tester pendant 30 jours pour reconquérir votre attention :

  • Désactiver les notifications du smartphone ?
  • Bloquer la réception automatique des emails sur votre ordi ?
  • Se mettre en mode avion ?
  • Se poser dans un endroit calme et isolé ?
  • Répondre en moins de 60 secondes aux collègues qui vous sollicitent à l’improviste et reporter la conversation à plus tard ?
  • Pratiquer l’auto-observation ?

Dites-moi tout dans les commentaires.

De mon côté, j’ai choisi l’auto-observation !Winking smile

A bientôt sur Learneuse.com !

Pour aller plus loin :

Cet article est le n°28/52 du défi: “52 idées à explorer pour aider vos 12-25 ans à trouver leur voie”

Aimer et partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *