Que signifie hacker son éducation et apprendre de façon autonome ?

apprentissage autonome et autoformation

Sur le blog Learneuse.com, il va beaucoup être question d’apprendre à apprendre en s’appuyant sur votre Pouvoir Naturel d’Apprendre et sur les nouveaux outils d’apprentissage du 21ème siècle. Je vais vous aider à hacker votre éducation et à construire les compétences dont vous aurez besoin pour aller au  bout des projets qui nourrissent positivement votre vie.

Dans ce monde qui bouge à vitesse grand V, vous devez en effet veiller à ne pas vous laisser emporter par le courant. En reprenant le pilotage de votre éducation (et celle de vos enfants), vous ne subissez plus votre parcours : vous choisissez quoi, quand ,où et comment apprendre selon vos besoins et votre personnalité. Vous verrez que savoir apprendre de façon autonome permet de développer des savoir-être et des savoir-faire qui vous encourageront à rebondir dans votre vie professionnelle et dans votre vie tout court.

Mais avant d’aller naviguer plus loin sur ce blog, je vous invite  à parcourir la cartographie du Monde des Apprentissages Autonomes pour bien comprendre sur quelle Mer et vers quelle destination vous allez voyager Smile .

Dans cet article, je réponds aux questions suivantes :

  • Pourquoi vous devez absolument apprendre à apprendre de façon autonome  au 21ème siècle ?
  • Que signifie hacker son éducation ?
  • Quelles sont les différentes formes d’apprentissages autonomes ? (avec 3 exemples de projets)
  • Quelles sont les compétences à développer pour s’autoformer et se construire un parcours sur mesure ?

Suivez le guide Be right back.

Pourquoi vous devez absolument apprendre à apprendre de façon autonome  au 21ème siècle ?

Les parcours linéaires du type “je vais à l’école, je rentre en formation initiale, je rentre dans une boîte et j’en ressors à 60 ans pour la retraite” sont de plus en plus rares. Aujourd’hui, nos vies professionnelles sont jalonnées de multiples changements, transitions et ruptures auxquels nous faisons face avec plus ou moins de bonheur. Nous pouvons subir un licenciement, entrer dans une filière que nous n’avons pas réellement choisie ou suivre une formation imposée par notre boss pour prendre des responsabilités qui nous intéressent moyennement. Tout cela peut vite nous miner.

apprentissage autonome vs scolaire

Si l’on voit la situation sous un autre angle, ce nouveau Monde nous offre aussi de formidables opportunités sur lesquelles surfer :

  • Le Savoir est omniprésent : Vous vous rappelez de cette époque où nous devions aller chercher un livre à la bibliothèque pour faire notre exposé sur les oiseaux migrateurs ? Aujourd’hui, en quelques clics, vous avez accès à une encyclopédie en ligne, des reportages, des photos, des forums pour réaliser en 2 temps 3 mouvements un super diaporama sur la question,
  • Les Passeurs de Savoir sont partout : Vous trouverez sur le net des vrais profs, des professionnels et des experts qui partagent leurs passions et leurs expériences. Le plus génial, c’est que vous n’êtes pas obligé de subir un “enseignant” hyper ennuyeux pour apprendre. Vous avez le pouvoir de choisir parmi un éventail de personnes très diversifié,
  • Les réseaux d’apprenants se multiplient : vous êtes fan d’un sujet en particulier ? Vous pouvez rejoindre l’une des multiples communautés d’intérêts qui se constituent sur les groupes de réseaux sociaux ou sur les forums de discussion. L’avantage c’est que vous n’avez aucune contrainte physique de lieu et de temps pour apprendre. Et si vous voulez aller plus loin, vous pouvez décider de rencontrer ces personnes dans la vraie vie.

La révolution numérique présente tout de même de bons côtés !Winking smile

Que signifie “Hacker son éducation” ?

Voici deux définitions globales (un peu théoriques mais rapides à lire Nerd smileRainbow ) qui se rapprochent de ce que j’entends par “Hacker son éducation” :

  • C’est l’attitude d’apprenance, “cet ensemble durable de dispositions favorables à ‘l’action d’apprendre dans toutes les situations formelles ou informelles, de façon expériencielle ou didactique, autodirigée ou non, intentionnelle ou fortuite” (Carré, 2005)…ça va ? Je ne vous ai pas perdus ?
  • C’est aussi se lancer dans l’autoformation et l’apprentissage auto-dirigé (ou self-directed learning) : “processus par lequel l’apprenant prend l’initiative avec ou sans l’aide d’autrui, pour diagnostiquer ses besoins d’apprentissage, formuler des objectifs, identifier les ressources humaines et matérielles, choisir et mettre en oeuvre les stratégies d’apprentissage appropriées et évaluer les résultats obtenus” (M.Knowles (1950,1975).

Pour simplifier, je vous livre ma propre définition du hackeur d’éducation que j’ai appelé learneur ou learneuse :

  • C’est une personne qui a gardé ce désir inné d’apprendre toute sa vie et qui va prendre l’initiative de construire les expériences qui lui permettront d’avancer dans ses apprentissages et son parcours. Grâce à cette démarche proactive, les learneuses et les learneurs développent un savoir-être et de nouveaux savoir- faire, bâtissent leur confiance et ont une capacité plus grande à rebondir dans la Vie.

Quand vous décidez d’hacker votre éducation et d’apprendre de façon autonome, voilà ce qui se passe :

  • Vous entreprenez des apprentissages en fonction des projets qui comptent pour vous. Vous développez vos propres compétences et connaissances au fur et à mesure de vos besoins par vous-mêmes. Vous ne laissez pas les institutions décider de ce que vous devez apprendre,
  • Vous vous sentez responsable de ce que vous apprenez et vous choisissez les modalités d’apprentissage les plus adaptées à un instant T en fonction de vos intérêts, de vos capacités et de vos valeurs,
  • Vous avez la conviction que l’’être humain ne cesse jamais d’apprendre, qu’il a les capacités naturelles pour le faire et que vous pourrez progresser toute votre Vie. Vous saisissez toutes les opportunités qui vous semblent adaptées pour apprendre (rencontres, lectures, vie pratique, stages, ateliers, moocs, voire même formation dans un établissement d’enseignement traditionnel),
  • Vous évaluez vous-mêmes si vous avez été au bout de votre apprentissage et si vous avez suffisamment appris aux vues de vos objectifs.

 

Quelles sont les différentes formes d’apprentissages autonomes ? (avec exemples)

Quand vous hackez votre éducation, vous faites le choix des formules d’apprentissage qui vous conviendront à un moment donné dans votre parcours .

Je vous liste ici les principales formes que pourraient prendre votre façon d’apprendre et leurs définitions (encore un peu de théorie pour bien s’y retrouver dans la jungle de l’auto-éducation. Vous avez des exemples concrets à la fin de cette partie pour mieux comprendre. Nerd smile) :

  • L’Autodidacte est “une personne qui s’instruit lui-même sans prof.”(Larousse). Nous avons souvent l’image de l’autodidacte qui apprend seul sans personne. Aujourd’hui, ce même autodidacte doit certainement faire appel à des ressources numériques et n’est plus aussi isolé qu’auparavant pour apprendre.

hacker son éducation autodidacte

  • L’apprentissage formel a lieu “dans un établissement d’enseignement ou de formation. Il est structuré (en termes d’objectifs, de temps ou de ressources) et débouche sur une validation. Il est intentionnel de la part de l’apprenant.”(competencescles.eu)

apprentissage formel

  • L’apprentissage non formel renvoie à “un apprentissage qui n’est pas dispensé par un établissement d’enseignement ou de formation mais qui, comme l’apprentissage formel, est structuré en termes d’objectifs, de temps ou de ressources. Par ailleurs, il est intentionnel. L’apprenant sait qu’il va apprendre quelque chose. Toutefois, les acquis qui découlent de cet apprentissage ne sont pas validés par un diplôme ou un titre.”(competencescles.eu)

apprentissage non formel

  • L’apprentissage informel “s’effectue dans les activités de la vie quotidienne liées au travail, à la famille ou aux loisirs. Il n’est pas structuré en terme d’objectifs, de temps ou de ressources. La plupart du temps, il possède un caractère non intentionnel. On apprend en lisant des livres, des guides, des manuels, des magazines, des périodiques, des journaux,en écoutant la radio, en regardant des émissions de télévision, en naviguant sur Internet,en participant à une conférence, en questionnant un ami, en l’observant à son poste de travail, en travaillant comme bénévole dans une association. Le but de l’action n’est pas l’apprentissage. Il n’est pas validé par un titre ou un diplôme.”(competencescles.eu)

apprentissage informel

  • La non scolarisation ou unschooling est “une méthode et une philosophie d’éducation qui emploie et soutient les activités librement motivées des enfants comme moyen premier d’apprentissage de la vie et des compétences. Les jeunes non-scolarisés apprennent des expériences naturelles de la vie, du jeu sous toutes ses formes, des relations humaines et sociales, des livres et d’internet, de la formation professionnelle, du tutorat et du travail voire de cours ou études supérieures ordinaires choisis librement. Il s’agit aussi de faire confiance aux enfants et à leur profonde motivation, de leur fournir moyens ou ressources y compris humaines et communautaires, en un milieu riche et évolutif qu’ils explorent et apprennent.” (Wikipédia). Je parlerai beaucoup d’unschooling sur ce blog parce que mes enfants ont connu en partie cette forme d’éducation et parce que le unschooling m’a permis de comprendre que nous étions nés pour apprendre. Le parcours des personnes qui n’ont jamais connu l’école (comme André Stern) est riche d’inspiration pour savoir comment retrouver le chemin de notre Pouvoir Naturel d’Apprendre et comment nous déconditionner de nos réflexes scolaires.

hacker son éducation unschooling

Pour mieux visualiser à quoi peut ressembler tout cela au quotidien, voici différents exemples appliqués à 3 projets (apprendre à vous occuper d’enfants, apprendre la guitare et apprendre à parler en public). Ils sont classés selon le style d’apprentissage (cliquez pour sur l’image pour agrandir) :

exemples apprentissages autonomes

Quelles sont les compétences à développer pour s’autoformer et se construire un parcours sur mesure ?

Reprendre en main son éducation et ses apprentissages n’est pas forcément quelque chose d’évident à faire lorsque l’on a eu un parcours “scolaire” très formel et non choisi.

Rassurez-vous ! C’est un changement que vous allez mettre en place pas à pas en partant du point où vous êtes actuellement. C’est justement l’objectif du blog learneuse.com de vous donner des clés pour y arriver.

reprendre la main sur son éducation

Pour commencer, voici les compétences qui vous aideront à oser vous lancer dans les apprentissages autonomes (P.Carré 2005) :

  • Renforcer vos compétences cognitives : comprendre comment votre cerveau fonctionne et s’appuyer sur ses capacités naturelles pour mémoriser durablement et profondément les informations.

Sur la mémorisation, vous pouvez déjà aller lire : “Le top 4 pour apprendre et mémoriser efficacement”, “3 techniques à partager pour des révisions efficaces”, “apprendre,réviser et mémoriser facilement avec vos flashcards personnalisées”

  • Développer vos compétences métacognitives : cela signifie être capable de bien se connaître et d’analyser son propre fonctionnement cognitif. Vous devez vous connaître suffisamment pour savoir quelles sont les conditions dans lesquelles vous apprenez le mieux, qu’est-ce qui vous freine et quelles sont les domaines dans lesquels vous avez besoin de progresser. Vous allez pouvoir tirer les enseignements de vos essais/erreurs et réajuster vos pratiques en conséquence pour vous perfectionner.

Pour mieux connaître vos façons d’apprendre et les faire évoluer, vous pouvez déjà aller lire : “Faire des erreurs pour apprendre”, “6.5 conseils pour développer sa créativité”

  • Travailler les compétences sociales et relationnelles : Vous l’avez compris, apprendre de façon autonome, être un unschooler, un autodidacte ou un learneur ne signifie pas du tout travailler seul chez soi en dehors de tout contact extérieur comme un ours mal léché. Hacker son éducation c’est apprendre seul mais jamais sans les autres ! Il est important d’apprendre à trouver les personnes et les réseaux avec lesquels vous vous sentirez bien pour vous former et construire une relation d’échange enrichissante,

Pour mieux interagir et apprendre avec les autres, vous pouvez déjà aller lire : “l’art de poser les (bonnes) questions pour apprendre et progresser”

  • Maîtriser les compétences de navigation et de traitement de l’information : Le passage par la case web sera sans doute un passage inévitable durant vos phases d’apprentissage.Vous allez chercher des articles, des cours en ligne, des applis, des groupes de discussion, des tutoriels…Le piège est de se noyer dans cet océan d’information et de ne pas savoir choisir les ressources adaptées. Il est donc essentiel de savoir chercher et sélectionner les connaissances et outils numériques qui vont vous faire progresser efficacement.

Pour mieux exploiter les ressources numériques : Articles à venir bientôt !

Et je rajouterais :

  • Adopter le bon état d’esprit : être curieux et adopter l’esprit de croissance dont je parle dans le guide “Libérez Votre Pouvoir Naturel d’Apprendre”. Si ce n’est pas déjà fait, je vous conseille de télécharger et lire le guide pour comprendre comment vous imprégner de cet esprit de croissance,
  • Consolider vos compétences en organisation parce que, si vous vous lancez dans une nouvelle formation, dans l’apprentissage d’une langue ou d’un loisir, vous allez certainement essayer de caser ce super projet entre vos engagements professionnels, familiaux ou amicaux. Des objectifs clairs, des routines et une bonne priorisation des tâches limitera le risque d’abandon en cours de route.

Pour trouver des conseils sur l’organisation vous pouvez déjà lire : “Comment avoir de bonne notes sans sacrifier sa belle vie d’étudiant ?”

apprentissages autonomes go

Voilà ! J’espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre ce que signifie “Hacker son éducation !” et qu’il vous aura donné envie d’oser prendre en main votre parcours d’apprentissage (et de montrer l’exemple à vos enfants !). Vous avez désormais en main la carte et la feuille de route pour naviguer avec le blog Learneuse.com.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires dans quel projet d’apprentissage vous avez envie de vous lancer cette année !

Pour aller plus loin :

  • Le jeune Logan Laplante, 13 ans, vous explique avec beaucoup de décontraction comment il a hacké son éducation dans cette conférence Tedx (Sous-titrages anglais- 11mn13s)

  • Les réseaux d’échanges réciproques de savoirs représentent une forme particulière d’apprentissage non formel. Vous avez sur cette page une vidéo de présentation de leur fonctionnement.
Aimer et partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    21
    Partages
  • 21
  •  
  •  

2 réflexions sur “Que signifie hacker son éducation et apprendre de façon autonome ?

  1. Sophie dit :

    Article très intéressant, merci beaucoup !
    Je commence à m’intéresser au unschooling pour mes futurs enfants, et ce genre d’article m’aide à y voir un peu plus clair 🙂

    • Jo Andria dit :

      Merci Sophie, je reparlerai du unschooling dans d’autres articles car je trouve que c’est la philosophie d’éducation qui respecte le plus notre façon naturelle d’apprendre. J’ai vu des témoignages d’adultes unschoolers très inspirants qui montrent que lorsque l’on a la liberté d’explorer et d’apprendre à son rythme dans un environnement stimulant, on finit par trouver sa voie et on trouve la motivation pour progresser dans sa passion. Sans parler de unschooling forcément, de nombreuses initiatives fleurissent dans les écoles et dans le milieu associatif pour construire des parcours pédagogiques personnalisés qui s’appuient sur les intérêts et les projets individuels des enfants ou des jeunes (Cf l’exemple de Big Picture dans mon article sur l’instruction en famille pour les ados et le dispositif Pareo pour les post-bac).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *